© GF

Les usines Volkswagen vont tourner à la 5G

Laurent Blairon journaliste

Volkswagen fait un pas de plus vers l’ère des usines entièrement connectées. Un réseau local autonome 5G est désormais disponible dans son usine principale de Wolfsburg afin de tester si cette technologie répond aux exigences élevées de la production de véhicules.

Si la phase d’essais se révèle fructueuse, VW la développera pour toute sa production industrielle en série à l’avenir. Volkswagen se charge lui-même de la mise en place et de l’exploitation de l’infrastructure 5G, afin de garantir la sécurité des données. Ainsi, l’entreprise a demandé et obtenu de l’Agence fédérale des réseaux une fréquence radio privée de 3,7 à 3,8 GHz avec une largeur de bande de 100 MHz. L’équipement est fourni par le groupe finlandais Nokia.

5000 robots

L’usine Volkswagen de Wolfsburg compte déjà environ 5000 robots, ainsi que de nombreuses autres machines et systèmes. La transmission sécurisée et sans délai des données sera nécessaire à l’avenir pour les contrôler et les surveiller. La latence, c’est-à-dire le temps nécessaire pour que les données soient envoyées sur le réseau, est considérablement réduite avec les réseaux 5G, jusqu’à une milliseconde. La fiabilité est considérable, même en cas d’utilisation intensive, comme c’est le cas dans une usine automobile trèsautomatisée. La connexion à très grand débit rendra également possible de nouvelles applications d’usines intelligentes. Par exemple, l’un des scénarios testés dans la phase pilote à Wolfsburg est le téléchargement sans fil de données sur les véhicules fabriqués. La 5G permet d’effectuer cette opération beaucoup plus rapidement et à tout moment de la production. La 5G rendra également possible un réseau complexe de transport de pièces et de marchandise sans conducteur sur l’ensemble du site.

Partner Content