© GF

Le gel est là: attention à votre batterie!

Philippe Bonamis journaliste

L’écrasante majorité des appels reçus par les services de dépannage de Touring entre novembre et février concerne des pannes de batterie qui empêchent de démarrer, surtout le matin.

Concrètement, en hiver, 1 automobiliste sur 2 tombe en panne. En effet, d’après une étude de l’association de mobilité Touring, il apparaît que les automobilistes surévaluent l’état de leur voiture: 90 % d’entre eux affirment que leur véhicule est bien préparé pour l’hiver, tandis qu’à peine la moitié lui font passer une visite de contrôle au garage. La plupart des automobilistes de notre pays pensent donc à tort qu’ils sont bien préparés pour l’hiver. Dans la pratique, ce sont surtout des pannes de batterie auxquelles les patrouilleurs de Touring doivent faire face l’hiver. Il n’est pourtant pas si difficile de s’en prémunir en veillant à remplacer sa batterie à temps: une batterie peut durer plus ou moins longtemps, mais il est conseillé, à titre préventif, de la remplacer tous les 4 ans: une étiquette apposée sur la batterie renseigne normalement sa date de mise en service. Il faut encore veiller à ce que ses bornes soit exemptes de sulfatation (poussière blanche) et que les cosses soient bien serrées. Et si de nombreuses batteries sont ajourd’hui exemptes d’entretien, il en existe encore, surtout sur des véhicules un peu plus anciens, dont il faut périodiquement contrôler le niveau d’élecrtrolyte, qui doit se situer entre les repères minimum et maximum. Si le niveau est trop bas, il faut rajouter de l’eau distillée (jamais d’acide!) après avoir dévissé les bouchons. Se servir d’un petit entonnoir au besoin. Pour démarrer sans souci le matin, malgré les assauts du froid, il est bien sûr conseillé de mettre sa voiture dans son garage si on en a un. A défaut, il peut être utile de protéger le moteur du froid au moyen d’une vieille couverture… qu’il ne faudra évidemment pas oublier d’ôter avant de rouler! Si la voiture démarre difficilement, pensez à débrayer au moment d’actionner le démarreur, ce qui allégera sa tâche. Et si la voiture ne veut toujours rien savoir, on pourra toujours recourir à la batterie d’un autre véhicule à laquelle on connectera la sienne au moyen de câbles ad hoc, en vente dans les grandes surfaces de bricolage et chez les accessoiristes automobiles. Il est donc prudent de glisser de tels câbles dans son coffre que ce soit pour se dépanner soi-même ou venir en aide à autrui.

Partner Content