La valeur résiduelle d’une voiture électrique évolue-t-elle en fonction des rapides progrès technologiques ?

Urbain Vandormael
Urbain Vandormael Spécialiste voitures  

Les voitures électriques qui sortent des chaînes de production devraient conserver 50 % de leur valeur résiduelle sur une période de cinq ans. C’est plus que la valeur résiduelle des voitures à essence et diesel.

Comment est-ce possible ? Grâce à l’augmentation de la capacité des batteries et des possibilités de recharge, les véhicules électriques sont de plus en plus attrayants. Les mesures fiscales en faveur d’une mobilité durable ont également un impact évident.

Revers de la médaille : les anciens modèles, moins performants et plus chers au moment de l’achat, se heurtent à quelques difficultés sur le marché des véhicules d’occasion, tandis que leur valeur résiduelle diminue rapidement. Chaque nouvelle technologie réduit la valeur de l’ancienne version, cela ne fait aucun doute.

Cependant, les coûts baissent et les avantages augmentent. Le calcul est vite fait : en achetant une voiture électrique, vous prenez une décision durable sur le plan écologique, mais aussi financier.

Partner Content