© GF

Bye, bye les pneus hiver, bonjour les pneus été

Philippe Bonamis journaliste

Traditionnellement, le passage à l’heure d’été signifie aussi le retour aux pneus du même nom, mieux adaptés aux conditions météorologiques printanières et estivales.

Aussi longtemps que les températures matinales tournent autour des 0°C (quand elles ne sont pas inférieures…), les pneus hiver conservent leur intérêt. Mais, en cette fin mars, il est grand temps, ci ce n’est déjà fait, de prévoir un rendez-vous pour changer ses pneus puisque le printemps a pointé le bout de son nez… Il faut savoir que les pneus hiver restent efficaces jusqu’à un peu moins de 20 °C. Ce n’est que lorsque le thermomètre grimpe plus haut que leurs performances sont moins bonnes que celles des pneus normaux (été).

Le plus gros inconvénient des pneus hiver lorsque les températures montent réside en fait dans leur usure plus rapide, parce qu’ils utilisent des gommes plus tendres. Si l’on n’a pas eu (ou pas pris… ) le temps de changer sa monte pneumatique à temps, il est dès lors conseillé de modérer sa vitesse en virage et de freiner avec douceur, de manière à limiter les frottements. Le mieux reste toutefois de s’adresser sans tarder à son spécialiste pneus.

Et si l’on effectue soi-même la permutation des roues, il ne faut bien sûr pas oublier de contrôler la pression des pneus été, qui aura forcément baissé au cours du remisage hivernal…

Partner Content