Découvrez la carte interactive dans l'article © Le Vif

Votre commune est-elle bien équipée en panneaux photovoltaïques? (carte interactive)

Eglantine Nyssen
Eglantine Nyssen Journaliste au Vif

Le Vif a analysé les chiffres de production d’électricité à partir de l’énergie solaire, publiés par le SPW Energie. C’est à Thimister-Clermont où la production renouvelable solaire (en kWh/habitant) est la plus élevée. Et à Saint-Nicolas où elle l’est le moins.

Des panneaux photovoltaïques, c’est certain, à Thimister-Clermont, il y en a. C’est dans cette commune de la région de Herve que l’on produit le plus d’électricité solaire en Wallonie par rapport au nombre d’habitants. 1.474 kWh par habitant en 2021. C’est-à-dire la consommation moyenne annuelle de trois sèche-linges. Fin 2021, la production solaire photovoltaïque belge était estimée, à 6.800 GWh, selon les données de l’asbl Energie commune (anciennement Apere). Un chiffre en augmentation qui représente 8% de la consommation d’électricité des Belges. Plus de 5000 Gwh ont été produits en Flandre contre 1 500 en Wallonie. D’ici 2030, le photovoltaïque wallon devra presque tripler les capacités installées actuelles. Autant dire qu’il y a encore du travail.

La carte ci-dessous montre la production renouvelable pour l’année de chaque commune wallonne (en kWh/habitant). Elle rassemble aussi bien les petits systèmes photovoltaïques, présents sur les toits, que les grands parcs solaires. Les différences sont flagrantes. Et non, cela ne s’explique pas par le légendaire ensoleillement des cantons de l’est mais par la puissance solaire qui est installée, c’est-à-dire la quantité de panneaux photovoltaïques.

En bas de classement, on retrouve une autre commune liégeoise : Saint-Nicolas. En 2021, la commune a produit 95,3 kWh par habitant soit moins que la consommation d’une télévision LCD. Ce sont surtout des communes du Hainaut où la production est la moins élevée : Quiévrain, Colfontaine, Boussu, Farciennes, Quaregnon, Chappelle-lez-Herlaimont… Deux grosses villes ont également des scores particulièrement peu élevés : Charleroi (139.3 kWh/habitant) et Liège (141). Une question de revenu par habitant ? Pas forcément. La densité de l’habitat et la proportion de propriétaires peuvent notamment expliquer les différences. D’ailleurs, plusieurs communes réputées aisées du Brabant wallon (Waterloo, Lasne, La Hulpe…) affichent des « scores » plutôt faibles.

Les cantons de l’est, depuis toujours

Selon le directeur d’Energie communes, Benjamin Wilkin, deux régions ressortent particulièrement du lot en matière de puissance installée.

Tout d’abord les cantons de l’est. « On voit une production plus importante d’énergie solaire dans les cantons de l’est et ce depuis le début. Même avant le photovoltaïque, on voyait déjà un interêt important pour les panneaux solaires en région germanophone. On peut expliquer ce développement plus important par l’influence germanique, culturelle et politique, qui a clairement un impact. Et puis, il y a peut-être un côté plus pragmatique. On sait depuis longtemps que l’énergie solaire est la moins chère. » Et ce développement n’est pas prêt de s’arrêter. « Avec la hausse des prix de l’électricité, on croule sous les demandes« , nous confie un installateur situé dans la commune de Thimister-Clermont. La production est également plus importante dans le sud du Luxembourg. Benjamin Wilkin l’explique par un pouvoir d’achat plus important des habitants qui ont donc plus de possibilités d’investir.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content