Un homme remplit une piscine privée avec un tuyau d'arrosage. En cette période de sécheresse, certaines communes prennent des mesures de limitation des usages d'eau comme le remplissage des piscines privées.

Sécheresse: le gouvernement wallon veut pouvoir ordonner des restrictions d’eau

Le Vif

Les restrictions d’eau sont actuellement une prérogative communale. 19 communes sont concernées.

Le gouvernement wallon envisage de se doter de la possibilité d’ordonner des restrictions d’utilisation de l’eau en cas de sécheresse, une prérogative jusqu’ici exclusivement communale, a indiqué jeudi la ministre de l’Environnement Céline Tellier, sur les ondes de Bel-RTL.

Une nouvelle réunion de la cellule d’expertise sécheresse du centre régional de crise est programmée ce jeudi en début d’après-midi. Les experts feront notamment le point sur les communes où ont été ordonnées des restrictions sur l’usage de l’eau, au nombre de 19 actuellement, et sur celles qui pourraient être concernées.  À cet égard, la compétence est communale, mais le gouvernement régional travaille à doter la ministre d’un pouvoir de décision en la matière, pour intervenir à une échelle plus large, a expliqué la ministre Ecolo.

Eaux souterraines suffisantes

Quant aux réserves d’eau souterraines disponibles pour l’ensemble des Wallons, « on n’a pas d’alerte particulière ». « Les réserves bien sûr diminuent, mais on reste dans des recharges hivernales suffisantes. » C’est pour les eaux de surfaces (rivières) et les impacts pour les agriculteurs, les forêts et les espaces naturels que les signes sont « beaucoup plus inquiétants« , selon Mme Tellier.

La ministre a également évoqué la fermeture de la forêt d’Anlier, important massif ardennais en province de Luxembourg, une fermeture que les bourgmestres ont déjà ordonnée vendredi. La décision qui sera prise aujourd’hui au niveau régional sera sans doute une prolongation et un renforcement de cette fermeture, a indiqué le cabinet de la ministre.

Partner Content