"Il suffit de venir la nuit pour constater que la pêche électrique se poursuit", accuse Rasim Taraboshi, pêcheur albanais de 75 ans. Il explique comment les braconniers utilisent des électrodes plongés dans l'eau reliés à des générateurs ou à des batteries high tech pour étourdir les poissons que les braconneurs n'ont plus qu'à ramasser. © belga

Les filets vides des pêcheurs du plus grand lac des Balkans

Le Vif

Épuisé, le pêcheur albanais Ilir Neziri regarde les quelques petites carpes qu’il a remontées depuis l’aube du lac de Shkodra, le plus grand lac des Balkans. Une nouvelle prise misérable dont il rend responsable la surpêche et le braconnage.

Partner Content