Illustration

La sécheresse entraînera une perte de la biodiversité dans les forêts flamandes

Le Vif

L’extrême sécheresse des dernières semaines et des derniers étés entraînera une perte de la biodiversité végétale dans les forêts de Flandre, écrit vendredi Natuurpunt, association de protection de la nature active en Flandre et à Bruxelles.

Les plantes forestières se développent mieux sous un microclimat frais et humide. En raison de la fragmentation des zones forestières en Flandre, seuls quelques noyaux de forêt peuvent offrir cela, selon Natuurpunt. En lisière de forêt, les plantes sont beaucoup plus vulnérables au réchauffement climatique. Cela entraîne la disparition d’espèces spécialisées.

   En raison de l’ombre et de l’évaporation, un couvert forestier forme une sorte de tampon. Les températures y fluctuent moins qu’à l’extérieur des forêts. La Flandre compte près de 70.000 kilomètres de lisières forestières où l’effet tampon est moins fort et par conséquent, les plantes y sont plus exposées au réchauffement climatique. « Là où dans le passé, il y avait de grandes étendues de forêts continues, se trouvent désormais une matrice fragmentée de petites forêts, sillonnées de routes, de bâtiments, de villes et de zones agricoles », indique Natuurpunt.

   La sécheresse entraînera une modification des types de plantes qui peupleront les forêts flamandes. Natuurpunt évoque un passage d’espèces typiquement forestières telles que la campanule, bien adaptée à ce climat frais et humide, à d’autres espèces plus résistantes aux conditions climatiques futures, comme les orties. « La biodiversité est en train de disparaître », souligne Natuurpunt.

   « L’augmentation prévue des épisodes de sécheresse et de canicules pourrait avoir un impact dramatique sur la biodiversité forestière » conclut Natuurpunt. Il est important de prendre des mesures pour protéger les noyaux forestiers, souligne-t-elle. Renforcer le réseau hydrologique des forêts par le biais des bassins forestiers et des zones inondables contribuerait à protéger les plantes qui ne sont pas en mesure de faire face au réchauffement climatique. La poursuite de la fragmentation des forêts flamandes doit également être évitée et l’expansion des zones forestières en Flandre doit se faire dans le respect des forêts existantes, selon Natuurpunt.

Partner Content