Le village de Vrisa,sur l'île de Lesbos, le 24 juillet. © AFP

Grèce, Allemagne, Angleterre…: le point sur les incendies en Europe

Le Vif

Suite à des températures particulièrement chaudes, plusieurs incendies se sont déclarés en Europe. Le Vif fait le point.

En Allemagne

Plusieurs centaines de personnes ont été évacuées depuis lundi dans l’est de l’Allemagne en raison de plusieurs incendies, où les températures sont particulièrement élevées depuis plusieurs semaines.

Quelque 700 personnes ont ainsi été évacuées dans plusieurs localités du sud du Brandebourg, région entourant Berlin, en raison d’un feu de forêt qui s’étend désormais sur 850 hectares, a déclaré l’arrondissement de Elbe-Elster dans un communiqué. « Jusqu’à présent, il n’est pas possible de prévoir quand l’incendie sera maîtrisé », selon le communiqué. Quelque 350 personnes sont mobilisées pour combattre le feu, soutenues notamment par des hélicoptères de l’armée.

Un peu plus au sud, un incendie qui s’était déclaré dimanche dans le parc national de la Suisse de Bohême en République tchèque s’est désormais propagé sur le territoire allemand, en Saxe. « Nous prions instamment les hôtes, touristes et randonneurs d’éviter la région de la Suisse saxonne afin de ne pas gêner les forces d’intervention dans leur travail », a expliqué le district de la ville de Pirna dans un communiqué. L’intervention s’avère toujours difficile en raison des difficultés d’accès au terrain dans cette zone vallonnée et des difficultés d’approvisionnement en eau.

En République Tchèque

Des dizaines de personnes ont été évacuées ce lundi par les pompiers en République Tchèque en raison d’un feu de forêt dans le parc national de la Suisse de Bohême, à la frontière entre la République Tchèque et l’Allemagne, où des records de chaleur ont été battus.

L’incendie n’a fait aucune victime déclarée mais « la situation est critique« , a indiqué sur Twitter la ministre tchèque de l’Environnement, Anna Hubackova, qui a fait le déplacement dans cette région où le début de l’incendie a été signalé dimanche matin.

En Grèce

Des centaines de pompiers continuaient à lutter ce mardi, pour la sixième journée consécutive, pour tenter de sauver d’un incendie l’un des plus importants parcs nationaux de Grèce, qui abrite trois des quatre espèces de vautours d’Europe. « Il est très difficile de contrôler le feu car la végétation est très dense », a déclaré un porte-parole des pompiers, alors que plus de 2.500 hectares de forêt de pins ont déjà été perdus depuis jeudi dans le parc national de Dadia, à environ 900 kilomètres au nord-est d’Athènes. 

Le parc de 428 km2 est une des zones protégées les plus importantes d’Europe, offrant un habitat idéal pour des oiseaux de proie rares, et il abrite la seule population nicheuse de vautours moines des Balkans. Le parc a déjà subi des dommages « incalculables », « c’est un grand choc », a commenté sa directrice adjointe, Anna Konstantinidou.

La Grèce est particulièrement vulnérable aux incendies en été. Près de 60 feux de forêt y ont éclaté au cours des dernières 24 heures, selon les services anti-incendies. La semaine dernière, les températures ont atteint 42°C dans certaines zones du pays. Elles ont légèrement baissé depuis.

Plus loin

Un peu plus loin, les incendies font également rage au Maroc. Plusieurs feux de forêt dans la province de Larache, dans le nord du Maroc, déjà éprouvée récemment par des incendies destructeurs, ont causé la mort de deux personnes ce lundi. Dans cette même zone, où des milliers de hectares ont été dévastés récemment par des feux de forêt, 536 familles originaires de 11 villages ont dû être évacuées depuis lundi à titre préventif.

Les services de lutte anti-incendie s’efforcent mardi de maîtriser plusieurs foyers qui ont détruit au moins 30 hectares de forêt dans la région de Larache, au sud de Tanger.  Un autre incendie a détruit depuis ce lundi soir 35 hectares de terres boisées dans la province de Fahs-Anjra, également au nord, selon les autorités locales.

Partner Content