© Belgaimage

COP26: le pape appelle les dirigeants à « apporter des réponses efficaces à la crise écologique »

Le Vif

Le pape François a appelé vendredi les dirigeants mondiaux qui se réuniront à la COP26, le sommet pour le climat de l’ONU qui débutera dimanche à Glasgow (Écosse), à apporter « d’urgence » des « réponses efficaces à la crise écologique ».

« Les décideurs politiques qui se réuniront lors de la COP26 à Glasgow sont appelés d’urgence à apporter des réponses efficaces à la crise écologique actuelle et à offrir ainsi un espoir concret aux générations futures« , a-t-il indiqué lors d’une allocution diffusée sur la BBC.

A partir de dimanche, quelques 200 pays réunis pendant deux semaines à la COP26 essayerons en effet de s’accorder sur la façon de réduire davantage leurs émissions de CO2, avec l’espoir de contenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5°C par rapport à l’ère pré-industrielle. Pour beaucoup, ce sommet de l’ONU constitue la dernière chance d’y parvenir.

Le pape a mis en garde contre une « menace sans précédent du changement climatique et la dégradation de notre maison commune ». Mais selon lui, cette « succession de crises » environnementales, économiques, humanitaires et sanitaires qui frappent en ce moment la planète constitue peut-être aussi un moment avec des « opportunités » à saisir, « que nous ne devons pas gaspiller ».

« La leçon la plus importante à tirer de ces crises est notre besoin de construire ensemble, afin qu’il n’y ait plus de frontières, de barrières ou de murs politiques derrière lesquels nous pourrions nous cacher », a-t-il explicité, fustigeant le repli sur « l’isolationnisme, le protectionnisme et l’exploitation ». « Nous ne sortons jamais d’une crise seuls, sans les autres ».

Le pape, âgé de 84 ans, ne se rendra pas lui-même aux négociations de la COP26, mais le cardinal Pietro Parolin, numéro 2 du Vatican, guidera la délégation du Saint-Siège.

François rencontrera cependant vendredi, en marge du G20, le président américain Joe Biden, qui est un catholique pratiquant, et le président sud-coréen Moon Jae-in, avant un premier tête-à-tête le lendemain avec le président indien Narendra Modi.

Au début du mois, le pape s’est joint à près de 40 chefs religieux pour lancer un appel aux chefs de gouvernement présents à la COP26 afin qu’ils prennent des « mesures urgentes, radicales et responsables » afin de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre.

Partner Content