Le grand feu du parc naturel du centre du Portugal déclaré maîtrisé

Le Vif

Le Portugal connait une accalmie sur le front des incendies après avoir déclaré « maîtrisé » le grand feu de forêt du parc naturel de la Serra da Estrela dans le centre du pays, selon le dernier bilan de la protection civile qui reste toutefois en alerte.

« Le feu est maîtrisé, mais il n’est pas éteint. Il y a tout un travail de consolidation qui va se poursuivre dans les prochains jours », a déclaré mercredi soir à la radio TSF le commandant de la protection civile Miguel Oliveira. « Il est toujours possible et très probable qu’il y ait de nouvelles réactivations, mais on espère qu’elles ne prennent pas des proportions préoccupantes », a-t-il précisé.

Près d’un millier de pompiers restaient toujours mobilisés jeudi matin sur le terrain, selon les informations de l’Autorité nationale de la protection civile. Après avoir été maîtrisé une première fois la semaine dernière, le feu s’était à nouveau embrasé lundi, attisé par des vents violents. 

Ce brasier, qui s’était déclaré le 6 août dernier au cœur de ce parc naturel reconnu par l’Unesco, est le plus important de cet été au Portugal.  Il a fait partir en fumée quelque 25.000 hectares de forêt de cette chaîne de montagnes culminant à environ 2.000 mètres, selon des estimations encore provisoires.  

Le Portugal, qui connaît cette année une sécheresse exceptionnelle, s’attend à une nouvelle vague de chaleur à partir de samedi. L’Institut portugais de la mer et de l’atmosphère (IPMA) prévoit une hausse progressive des températures jusqu’en septembre qui devrait être « plus chaud et plus sec » que la normale. Dans les prochains jours « nous allons connaître des risques accrus » en matière d’incendie, avait prévenu mercredi José Luis Carneiro, ministre de l’Intérieur.

Depuis le début de l’année, quelque 92.000 hectares sont partis en fumée, soit la superficie la plus étendue depuis les incendies meurtriers de 2017 qui avaient fait une centaine de victimes, selon le dernier bilan de l’Institut pour la conservation de la nature et des forêts. Selon les scientifiques, le réchauffement du climat augmente la probabilité des canicules ainsi que des sécheresses et par ricochet, des incendies.

Partner Content