France: un incendie probablement criminel ravage près de 1.200 hectares en Ardèche

Le Vif

Un incendie probablement criminel qui a ravagé près de 1.200 hectares dans le sud-est de la France, en Ardèche, sans faire de victime, était quasiment fixé jeudi matin, selon les pompiers.

Le feu est considéré comme fixé, on a stabilisé la majeure partie des lisières mais il y a encore un secteur où le feu est problématique, il brûle à contre-vent« , a déclaré jeudi matin à des journalistes le lieutenant-colonel Jean-Michel Chalancon des pompiers du département de l’Ardèche.

L’incendie s’est produit autour de la commune de Lussas, près d’Aubenas, sur laquelle cinq départs de feu distincts avaient été enregistrés mercredi. Trois autres départs de feu ont eu lieu dans un rayon de 10 km. La « piste criminelle » est « privilégiée », a indiqué mercredi le procureur de la République de Privas, le chef-lieu du département, et au moins une personne a été placée en garde à vue. « On a eu une reprise de feu cet après-midi (jeudi) du côté de Lussas avec les vents du sud qui ont tourné », a indiqué Jean-Philippe Ladet, commandant de pompiers, évoquant un « petit panache ». 

Au moins 350 personnes ont été évacuées de la commune touristique de Vogüé et de campings alentour, proches des gorges de l’Ardèche, mais le feu n’a pas fait de blessé ni menacé d’habitation. Entre 550 et 600 pompiers étaient mobilisés dans la nuit, avec cinq Canadair et un avion Dash, ainsi qu’une centaine d’engins d’intervention et un hélicoptère de la sécurité civile. « On n’a pas arrêté, pas arrêté », a témoigné Romain Charbonnier, 22 ans, pompier volontaire, qui se tenait avec deux collègues non loin d’un arbre en flammes devant un paysage calciné où l’odeur de brûlé saisit les narines.

Plus tôt mercredi, un incendie ayant brûlé 800 hectares de végétation près de Montpellier (sud) avait pu être fixé. Ces nouveaux feux interviennent quelques jours après les deux incendies « hors norme » qui ont ravagé pendant douze jours près de 21.000 hectares de forêts en Gironde, dans le sud-ouest du pays, et entraîné l’évacuation de quelque 36.000 personnes.

Après ces incendies monstres, la dune du Pilat – la plus haute d’Europe et site très touristique du bord de l’océan Atlantique – a rouvert au public mercredi, « dans des conditions sécurisées et avec des cheminements guidés », selon la préfète de Gironde Fabienne Buccio. Si les étés sont secs dans le sud, avec le réchauffement climatique, l’intensité de ces épisodes de sécheresse risque encore d’augmenter, selon les experts de l’ONU. En France, le niveau de sécheresse a atteint un record avec 91 départements sur 96 obligés d’imposer de restrictions sur l’usage de l’eau.

Partner Content