© Getty Images/iStockphoto, Sarinya Pinngam

Epargner ne doit pas être difficile

Il est scientifiquement prouvé qu’il est « rationnellement difficile » d’épargner pour ses vieux jours. Il existe heureusement des techniques pour surmonter ces barrières psychologiques. Au préalable, il est important d’établir un objectif atteignable pour votre épargne. Rabobank.be a développé pour vous un outil convivial pour vous permettre de déterminer votre pouvoir d’épargne.

Prenez-vous régulièrement la bonne résolution d’épargner davantage pour vos vieux jours ? Est-ce que, dans la pratique, cela se passe souvent moins bien que prévu ? Consolez-vous, vous n’êtes pas seuls dans ce cas. Mieux même, il existe une explication scientifique à ce phénomène. L’influent économiste comportemental Richard Thaler estime qu’il est  » rationnellement difficile  » d’épargner pour plus tard, et il met en évidence quatre grandes raisons : une aversion aux pertes, un manque de contrôle sur soi-même, une rationalité restreinte et une tendance à remettre au lendemain ce qui pourrait être fait le jour même.

Pour ce qui concerne l’aversion aux pertes, il souligne qu’une perte a un impact mental plus important sur le sentiment de bonheur qu’un bénéfice équivalent. Le fait d’épargner pour sa pension est souvent considéré comme une perte car il réduit la capacité à pouvoir dépenser dans le présent. Ceci explique pourquoi épargner pour plus tard nécessite autant d’efforts.

Mais ce n’est pas tout.

Nous avons tous tendance à partager nos revenus dans différents postes mentaux : argent pour les dépenses courantes, argent pour les frais fixes, argent pour voyager, etc. Cela rend plus facile le fait de conserver une bonne vue d’ensemble sur nos dépenses, et de prendre les bonnes décisions financières. Le poste pour l’épargne à long terme est toutefois beaucoup plus compliqué à définir, et il sera dès lors plus difficile de prévoir d’y ajouter de l’argent de manière ponctuelle.

Les personnes qui souhaitent mettre de l’argent de cu0026#xF4;tu0026#xE9; vont devoir limiter leurs du0026#xE9;penses immu0026#xE9;diates, ce qui exige beaucoup de discipline sur le long terme

La plus importante explication pour cette difficulté à épargner est probablement le manque de self control. Les personnes qui souhaitent mettre de l’argent de côté vont devoir limiter leurs dépenses immédiates, ce qui exige beaucoup de discipline sur le long terme. En choisissant de dépenser aujourd’hui 100 euros, nous bénéficions d’un sentiment de satisfaction immédiat. Nous ne l’éprouverons pas lorsque cet argent est épargné pour le long terme. En outre, la plupart des personnes ont un penchant naturel pour reporter à plus tard les choses désagréables. Ils pensent, souvent à tort, qu’épargner plus tard sera plus facile.

Il existe heureusement différentes techniques pour surmonter ces obstacles psychologiques, qui sont relativement aisés à adopter. Une des plus importantes est d’épargner automatiquement au moment où le salaire est versé sur le compte à vue. De cette manière, vous ne succomberez pas à la tentation de dépenser cet argent.

Une des techniques plus importantes pour u0026#xE9;pargner plus est d’u0026#xE9;pargner automatiquement au moment ou0026#xF9; le salaire est versu0026#xE9; sur le compte u0026#xE0; vue

Il convient toutefois de se fixer un objectif d’épargne qui soit atteignable, afin d’atteindre un état de tranquillité et de satisfaction financière. Si l’objectif est trop élevé, vous courez le risque de perdre votre motivation. Afin de déterminer quel est le montant idéal à épargner, Rabobank.be a développé un outil unique afin de déterminer l’importance de votre pouvoir d’épargne. Il permet également de pouvoir comparer les montants que vous épargnez avec ceux des autres Belges. Surfez sur Rabobank.be pour participer à ce simple test.

Voulez-vous savoir plus sur le mental accounting et notre comportement d’épargne? Lisez les autres articles du dossier.

Partner Content