© BELGA IMAGE

Zuckerberg fait le ménage

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Un mois après l’assaut porté par Joe Biden contre Facebook, accusé de « tuer des gens » à cause de fausses informations diffusées sur son réseau, Mark Zuckerberg passe à la contre-offensive: il affirme que depuis le début de la pandémie, environ dix-huit millions de publications douteuses sur les vaccins ont été effacées de Facebook.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content