Yaya Bey

Le Vif
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

«Remember Your North Star»

Dès l’âge de 9 ans, Yaya Bey a commencé à écrire des histoires. Près de vingt-cinq ans plus tard, l’Américaine, basée à Brooklyn, continue mais en musique. Poétesse, éducatrice, activiste, elle sort un second album qui se penche sur la condition des Noires, devant faire face à la fois au patriarcat et au racisme – dites «misogynoire». A la fois défiante et sensible («And the pussy so, so good / and you still don’t love me», grince-t-elle sur Keisha), Yaya Bey se livre à travers une palette musicale d’une richesse épatante, où le r’n’b (Big Daddy Ya) et la (neo)soul (Mama Loves Her Son) laissent de la place pour des couleurs plus jazz (Rolling Stoner), voire reggae (Meet Me in Brooklyn). Un vrai coup de cœur.

Distribué par Big Dada.

8

Partner Content