WALTHER HERBEN, UN SECRéTAIRE COMMUNAL ATYPIQUE

Walther Herben est un nom qui ne dit pas grand-chose en dehors des frontières de la région liégeoise, voire même parfois de la commune d’Ans. Et pourtant. secrétaire communal ansois depuis 1989, cet homme à la cinquantaine bien assumée et à la poignée de main vigoureuse est aussi un ami de vingt ans de Michel Daerden qu’il a suivi dans tous les combats. Et à Ans, avec ce dernier et le bourgmestre faisant fonction Stéphane Moreau, il forme un  » trio infernal  » sans lequel rien ne se décide.

Dans les années 1980, Walther Herben rencontre celui qui deviendra son ami, son mentor et surtout son  » patron « , Michel Daerden. Employé administratif, il tient pendant plusieurs années la comptabilité de la régie foncière communale et entretient des relations d’amitié avec Raymond Leenaerts, l’ancien secrétaire communal. En 1987, sa carrière bascule. Pour la première fois, Michel Daerden est candidat à une place éligible sur la liste PS pour les élections fédérales de 1988. Avec un slogan intitulé  » Un député pour Ans ! « . Devant le refus de Raymond Leenaerts de conduire sa première grande campagne électorale, le candidat Daerden se tourne vers Walther Herben.  » Normalement, ce devait être une parenthèse dans ma carrière, affirme ce dernier. Mais Michel a été élu et il s’est rendu compte qu’il avait besoin de personnel et, surtout, qu’il y avait droit.  » Il devient donc secrétaire parlementaire du député Daerden, jusqu’à son installation en tant que secrétaire communal à Ans en 1989.

Par la suite, ne pouvant pas légalement exercer conjointement ces deux fonctions, il est détaché de la commune au cabinet de l’élu ansois, dont il devient officiellement le secrétaire de cabinet. Contrairement à ce qui a parfois pu être affirmé, Walther Herben dit n’avoir jamais été secrétaire particulier de Michel Daerden. Néanmoins, il deviendra vite son principal – et peut-être seul véritable – homme de confiance, toujours lié d’une manière ou d’une autre aux différentes fonctions parlementaires ou ministérielles de ce dernier.  » La plupart du temps, ce sont des missions d’expert qui me sont confiées et qui occupent une partie seulement de mon temps.  » Ses domaines de prédilection : la politique communale et les relations avec les communes ainsi que le dossier des aéroports régionaux.

Walther Herben, redevenu dès 1997 secrétaire communal quasi  » à part entière  » – même si des agents communaux ansois sont parfois quelque peu  » déboussolés  » devant la faible présence de celui-ci ainsi que de Stéphane Moreau à la commune -, est un pilier indispensable du  » système Daerden « . L’homme est aussi secrétaire de l’USC d’Ans, président du Centre d’action laïque de la commune et de la société de logements sociaux dite du Plateau, et il préside aux destinées de la société de gestion du Country Hall, du nom de cette grande salle polyvalente érigée sur les hauteurs de Liège à l’initiative de Michel Daerden et maintes fois épinglée par l’opposition régionale. Walther Herben reconnaît être  » un secrétaire communal atypique « . Mais il ne voit pas en quoi sa proximité avec Michel Daerden poserait un problème, pratiquant même selon lui  » une forme de discrimination positive  » avec les citoyens ansois qui ne sont pas du même bord politique que lui. Selon un mandataire MR, ce militant PS de la première heure,  » socialiste et fier de l’être « , sait rester à sa place, et ce malgré de nombreuses interventions  » politiques  » lors du conseil communal ansois, et  » sa proximité avec Daerden n’est en rien nuisible à la commune d’Ans « .

B.B.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content