Voir & revoir

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pandemic Pandemonium Jusqu’au 10 avril

Neïl Beloufa, enfant terrible de l’art contemporain, transforme un lieu d’exposition en un casino géant qui dit la futilité et le besoin de divertissement de notre société.

Chez Clearing, à Bruxelles.

Portraits Jusqu’au 16 avril

Photographe gantois ayant consacré sa vie au portrait, Jacques Sonck (1949) est, depuis les années 1970, le témoin précieux d’une certaine belgitude. D’un naturel plutôt timide, Sonck a passé sa vie à scruter les autres.

A la galerie Fifty One Too, à Anvers.

Germaine Richier et la couleur Jusqu’au 29 avril

Ne jouissant pas de la reconnaissance d’une Louise Bourgeois, Germaine Richier (1902 – 1959) mérite pourtant de figurer au frontispice du panthéon contemporain. Ses sculptures relevant d’une pratique d’hybridation fascinent.

A la galerie de la Béraudière, à Bruxelles.

Seeing who we are Jusqu’au 5 mars

Dernière chance de voir les sublimes portraits d’ Alice Neel chez Xavier Hufkens. Sa vie durant, Neel n’a pas dévié d’un iota de son credo de peinture figurative, donnant à voir les individus tels qu’en eux-mêmes.

Chez Xavier Hufkens, à Bruxelles.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content