Voir & revoir

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Ruptz, Davydtchenko… Jusqu’au 23 mai

C’est la dernière chance pour revoir un quatuor gagnant: le féminisme avant-gardiste de Margaret Harrison, les expérimentations de Ruptz, la créativité débridée du Mail Art et l’utopisme de Petr Davydtchenko.

Au BPS22, à Charleroi.

A forest Jusqu’au 30 mai

Place à un trio de jeunes talents cultivant un certain goût pour les supports fragiles et les oeuvres aux contours organiques. Mention pour la Suédoise Emma Larsson qui déploie des arrière-pays imaginaires aux couleurs diluées.

A la galerie DYS, à Bruxelles.

Etat pictural Jusqu’au 26 juin

A défaut de ne pouvoir répondre à la question « où va la peinture? », ce parcours autour des oeuvres de Stephan Balleux, Léa Belooussovitch et Charles-Henry Sommelette rappelle combien cette pratique s’avère fascinante.

A la Belgian Gallery, à Namur.

The Constant Glitch Jusqu’au 5 septembre

Cette exposition nécessaire livre un instantané des techniques et des thématiques qui taraudent les artistes émergent de la scène plastique belge.

Au M Museum, à Leuven.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content