Une qualité des soins inégale

La concurrence, c’est une chose. Mais quid de la qualité des soins ? Est-elle égale partout à Liège ? Les quelques études en la matière donnent des résultats mitigés. C’est par contre certain : la Cité ardente a son champion des tarifs élevés.

Ne leur parlez pas de concurrence ! Les médecins préfèrent l’expression  » saine émulation « . Non, ils ne se jalousent pas. Ils se surpassent pour être meilleurs (que les autres). C’est là toute la différence. Tout bénéfice pour la qualité des soins ? Alors qu’en Flandre, il existe des indicateurs de qualité et des inspections des hôpitaux (dont les résultats sont rendus publics), on en est encore loin en Wallonie et, a fortiori,à Liège. Les indicateurs sont en cours de développement et les résultats des inspections sont tenus secrets.

Il faut donc se contenter d’éléments partiels pour évaluer la qualité des établissements liégeois.  » J’entends parfois des gens dire qu’ils ne veulent se faire soigner que dans un hôpital universitaire, parce qu’ils associent cela à l’excellence. Mais les autres hôpitaux aussi font preuve d’excellence ! Prenez l’étude sur la prothèse de hanche. Je remarque qu’on est bien classé « , souligne Laurent Collignon, président du conseil médical du CHR de la Citadelle.

En décembre dernier, la Mutualité chrétienne a publié une analyse du risque de subir une seconde intervention chirurgicale après le placement d’une prothèse totale de hanche. Des disparités existent entre les établissements liégeois. Au CHR et au CHC, le pourcentage de survie d’une prothèse s’élève à 98 %, avec des probabilités de révision faibles, respectivement de 0,54 et 0,6 %. Au CHU, le taux de survie atteint les 85 % et les chances de révision sont de 1,9 %, ce qui est  » significativement plus élevé que la moyenne nationale « .

En 2014, l’Agence intermutualiste s’était intéressée à la qualité du traitement des cancers de l’oesophage et du pancréas, très difficiles à soigner, démontrant que les chances de survie après une intervention chirurgicale étaient considérablement plus élevées dans les hôpitaux qui les pratiquent régulièrement. Soit au moins 20 fois par an. Tandis qu’en dessous de 5, la fréquence est jugée insuffisante pour répondre aux normes de qualité. Force est de constater qu’aucun hôpital liégeois ne tire son épingle du jeu. En 2012, le CHC Saint Joseph avait pratiqué 13 oesophagectomies (contre 3 l’année précédente), le CHU 9 (contre 26 en 2011) et le CHR 3 (contre 5 précédemment). Les résultats sont en revanche plus encourageants pour la pancréatectomie : 23 ont été pratiquées en 2012 au CHU, 20 au CHC Saint Joseph, et 12 au CHR.

En matière d’infections nosocomiales (ces maladies contractées lors d’une hospitalisation), les trois établissements sont sur un même pied d’égalité, si l’on s’en réfère à l’étude publiée en novembre par l’Institut scientifique de santé publique, qui a répertorié les mesures prises pour favoriser l’hygiène. Le CHC obtient un score global de 27/33, la Citadelle de 26/33 et le CHU de 24/33. Autre indicateur : le nombre de plaintes adressées à chaque hôpital. En 2014, le CHU en a enregistré 459, contre 284 pour le CHC (le CHR ne publie pas ces données dans son rapport annuel). D’un côté comme de l’autre, la majorité des réclamations concerne la qualité des soins.

Faute d’analyses globales, il faut se contenter de ces quelques données éparses pour évaluer la qualité des hôpitaux liégeois. Qui semble variable, selon les pathologies, l’expérience du médecin, le nombre de prises en charge… Par contre, côté honoraires, tous ne se valent pas. Quelle que soit l’intervention, selon les calculs des mutualités, le CHC est quasi systématiquement plus onéreux que le CHU et le CHR.  » C’est vrai qu’on a la réputation d’être cher, mais je peux vous assurer qu’on n’a jamais laissé un patient de côté pour des questions d’argent « , assure Constant Jehaes, président du Conseil médical des cliniques Saint-Joseph au CHC. La guerre des tarifs a en tout cas un gagnant.

Mélanie Geelkens

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content