© DIRK WAEM/BELGAIMAGE

Une lettre  » courroucée  » au tribunal francophone

Un juge francophone bruxellois avait, à l’occasion de trois jugements, dénoncé les poursuites  » à caractère raciste  » du parquet de Hal-Vilvorde à l’encontre d’un citoyen étranger francophone ainsi qu’un  » manque d’intelligence  » de la part du procureur. Plusieurs bourgmestres de la périphérie avaient alors taxé les juges bruxellois francophones de laxisme et réclamé la scission du tribunal, à l’instar de ce qui se fait pour le parquet de l’arrondissement judiciaire de BHV. Interpellé par la N-VA, le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V, photo) avait préféré, comme il dit,  » se mouvoir élégamment sur la frontière ténue de la séparation des pouvoirs  » avant de préciser que le parquet n’interjetterait pas appel des jugements. Mais le procureur général enverra néanmoins une lettre courroucée ( » boze « ), via le premier président, au président du tribunal francophone de première instance de Bruxelles pour lui indiquer que  » cet état de choses est inadmissible et déraisonnable dans le contexte actuel « .

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content