© BENOIT DOPPAGNE/belgaimage

Un  » sommet  » Moreau-Tapie à Paris

Le jour où Bernard Tapie était attendu au tribunal de commerce de Bruxelles, où ses deux sociétés belges auraient pu être déclarées en faillite si son avocate n’avait introduit une requête en réorganisation judiciaire, il participait à un conseil d’administration du groupe de presse La Provence. A Paris et non à Marseille. L’Avenir Développement (Nethys) et Bernard Tapie sont en litige sur la valorisation des parts qui permettraient au groupe de Stéphane Moreau de monter à 34 % dans l’actionnariat, en miroir de sa participation dans le groupe Nice-Matin. Outre Tapie, étaient présents Jean-Christophe Serfati, PDG de La Provence, Marc Beyens, responsable des relations internationales du groupe Nethys et membre du CA de La Provence, et Stéphane Moreau. Mais à quel titre ? Est-il déjà  » descendu  » dans le CA de L’Avenir Développement, comme à la fin de l’année dernière, dans celui des Editions de l’Avenir et, à la suite d’une décision du 10 octobre 2017, dans celui de L’Avenir Hebdo ( Moustique, Télé Pocket), en compagnie de Bénédicte Bayer (photo), son bras droit ? Une place est vacante au CA de L’Avenir Développement : Philippe Delaunois a jeté l’éponge.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content