UN SECOND SOUFFLE POUR LA TOURETTE

Avec son joli escalier en colimaçon, son jardin à l’ancienne et sa façade en briques et pierres blanches, la Tourette, aussi appelée Tour de guet, constitue un des plus beaux édifices de Nivelles. Situé en retrait de la chaussée, à hauteur du collège Sainte-Gertrude, la Tourette est pourtant peu remarquée par les automobilistes qui transitent du centre-ville vers le shopping périphérique. Construite au début du XVIIe siècle par l’abbesse de Nivelles, l’endroit a récemment été rénové et abrite désormais deux salles d’exposition ainsi que l’atelier de Bernard Clair, artisan marionnettiste.

 » La Tour de guet a été construite vers 1620 par Marguerite Hainyn, l’abbesse de Nivelles, pour servir de lieu de retraite, explique Evelyne Vanpée (CDH), échevine de la Culture. C’est difficile à imaginer de nos jours mais, il y a quelques siècles, le site se trouvait hors des remparts de la ville. C’était très champêtre.  » Avec les années, la tour a été réservée à différents usages. Elle a un temps abrité le Fonds Charles Gheude du Musée communal puis, jusqu’en 2009, elle a accueilli le cercle artistique  » Les îuvriers « .

Classé en 1965, le bâtiment a été rénové une première fois en 1968, avant de bénéficier d’un second rafraîchissement en 2009. Logé au deuxième étage de l’édifice, Bernard Clair y a installé son atelier de fabrication de marionnettes.  » En vingt ans de métier, j’ai eu plus d’une dizaine d’ateliers. Lorsque j’ai su qu’il y en avait un à la Tourette, je me suis dit que c’était là-bas que je voulais travailler, explique cet artisan originaire de Tournai. C’est un rêve absolu d’avoir un si bel atelier. J’ai toujours connu des ateliers de type hangar, humides et sombres, et je dois dire que la Tour de guet me change beaucoup. C’est lumineux, bucolique et très charmant. Qui plus est, c’est ouvert au public, donc propice à la rencontre. C’est évident, le cadre m’inspire et renforce ma créativité. « 

Sur le long terme, ce passionné de pantins également professeur au Conservatoire de Mons travaille actuellement sur le spectacle Oscar et la dame en rose et voudrait faire de la Tourette un lieu exclusivement tourné vers le monde de la marionnette.  » Des formations, expositions et ateliers sur trois niveaux seraient super, mais l’important est de rendre ce lieu vivant. Et je compte bien m’en charger. « 

ANNABELLE DUAUT

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content