© DR

Un chef-d’oeuvre redécouvert

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Après trois ans de recherches multidisciplinaires et de minutieuses restaurations, le monumental retable de saint Georges réalisé en chêne par Jan II Borman à la fin du XVe siècle, a retrouvé les Musées royaux d’art et d’histoire, à Bruxelles. Large de 5 mètres sur une hauteur de 1 mètre 60, l’ensemble présente sept scènes du martyre en 80 figures. L’opération aura permis de replacer les divers épisodes dans la disposition originale qu’avait modifiée, on en ignore la raison, la précédente restauration, au XIXe siècle. Elle aura aussi découvert, cachée au coeur de l’oeuvre, une petite figurine en prière ainsi qu’un morceau de parchemin.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content