Un cadeau aux artistes

Mons, qui brigue le titre de ville européenne de la culture en 2015, s’est dotée d’un nouveau théâtre dédié à la création, après le National à Bruxelles et avant l’Emulation à Liège : une belle et audacieuse architecture de Pierre Hebbelinck.

Hébergeant un centre dramatique, la ville de Mons ne disposait pas d’un lieu réservé à la création. Ce déficit de visibilité et d’identité se voit enfin comblé.  » Il y a de l’émotion et de la fierté à voir naître un théâtre dans une ville, surtout lorsque l’on s’est longuement battu pour convaincre de sa nécessité « , confie Daniel Cordova, directeur de la scène au Manège.mons. C’est une reconnaissance concrète d’un projet artistique, culturel et de société, un acte civique. Mons a mérité ce théâtre.  » Son architecture est signée Pierre Hebbelinck, l’homme qui a magnifiquement réussi le Mac’s, musée d’art contemporain sur le site du Grand-Hornu. Quatre ans se sont à peine écoulés depuis son premier contact montois et l’imposition du lieu,  » un îlot militaire de 1903, avec un manège qui avait contenu jusqu’à 5 000 hommes et chevaux « , explique l’architecte liégeois qui travaille avec Pierre de Wit.  » Pour répondre à l’économie de surface imposée, poursuit-il, j’ai dessiné l’enchâssement du bâtiment dans le manège, perpendiculairement, la scène dans ses murs et la salle au-dehors. L’inverse avait été prévu mais j’ai refusé la brutalité de la haute tour aveugle de la cage de scène au milieu d’une place et d’un quartier dont la réalisation m’a été confiée.  »

Le premier choc visuel du nouveau théâtre est celui d’un paquebot dont la large proue vitrée s’élance vers le ciel. Sous la verrière inclinée en porte à faux (une des nombreuses prouesses de cette architecture) se révèle une immense (18 mètres sur 9) et fascinante photo d’un lieu de la ville du duo belge Felten et Massinger. Cette verrière, d’une étonnante légèreté, dévoile la silhouette des gradins et les escaliers de circulation. Un astucieux jeu de variations sur la transparence (verres gaufrés et clairs) et l’éclairage simple permettent la vue réciproque des spectateurs et des passants : un symbole clair d’incarnation dans la ville, un souci majeur de toute l’architecture de Pierre Hebbelinck, comme l’est sa stratégie de la matière vivante, brute, non plafonnée – ici, le béton neuf et la brique ancienne. Souci d’économie, certes, mais aussi exigence de sensibilité.

Poussons la porte : un plateau de 16 mètres sur 16, à l’équipement technique dernier cri, et une salle noire des sièges aux parois (de 580 à 800 places), avec la régie ouverte au milieu du public et un proscenium transformable. Les gradins peuvent disparaître dans des tiroirs télescopiques et la configuration de la salle est ainsi modulable à souhait. Ses murs sont recouverts d’un voile de béton scandé de différents reliefs pour la diffusion des fréquences vocales. On se surprend à caresser ces parois déclinées en noir de suie qui donnent l’illusion d’un tissu plissé. Le travail de l’acoustique répond au choix d’un théâtre réservé aux arts de la parole. Aucun doute, les artistes sont ici au centre de l’attention, comme le prouve le bel espace réservé aux loges, aussi soignées et vivantes dans les matériaux que le reste, avec une souriante poésie du détail, autre choix fondamental de l’architecture de Pierre Hebbelinck. Ajoutez-y des espaces conviviaux et, surtout, une superbe salle de répétition sous les armatures du manège.  » Ce lieu va nous permettre de pouvoir convoquer sans crainte les créateurs et le public à de véritables rencontres, d’oser des propositions d’envergure, des coproductions, des accueils internationaux, explique Daniel Cordova. Mons 2015, capitale européenne de la culture, c’est… demain. Et la construction de ce théâtre en est le premier geste concret.  » Une ambition qui vient de se doter d’un bel outil.

Inauguration le 25 janvier. Du 14 au 19 février : Minetti, de Thomas Bernhard, mis en scène par Lorent Wanson. Tél. : 065 39 59 39.

Michèle Friche

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content