SES RÉSEAUX

Sa garde rapprochée

Vincent Scourneau décide souvent seul. A l’instinct :  » Je me suis souvent retrouvé dans la solitude du pouvoir.  » Des fidèles l’entourent : sa chef de cabinet Patricia Piron ( » elle gère tout « ) et la secrétaire communale, Arlette Carlier. Il consulte toutefois. Ses chefs de service mais surtout les sept membres de son collège. Avec une mention pour Olivier Parvais (PS), un ami d’enfance, en qui il a une confiance aveugle.  » Je suis un des seuls qui ose lui dire franchement les choses « , affirme le président du CPAS.

Ses relais au MR

Patron, mentor, père spirituel : Serge Kubla a endossé les qualificatifs ces quinze dernières années.  » Ma plus grande amitié au MR « , note Scourneau. Le Waterlootois l’a engagé dans son cabinet en 1999 lorsqu’il est devenu ministre. Ils ne se sont plus quittés depuis. Ils déjeunent ensemble une fois par semaine dans une maison de bouche de la région. Pour le reste, après des débuts difficiles, Vincent Scourneau s’est rapproché ces dernières années du président du MR, Charles Michel. Il apprécie également l’humour de son frère Mathieu Michel, qu’il côtoie sur les bancs du conseil provincial, et la compagnie du président du MR brabançon Jean-Paul Wahl.  » Mais j’entretiens de bons rapports avec tous les bourgmestres MR du Brabant wallon « , précise-t-il.

Ses relais politiques

Au PS, le Brainois est proche des ministres wallons Paul Furlan et Jean-Claude Marcourt. Il croise régulièrement ce dernier dans le cadre de Wallimage. Son entourage cite également André Flahaut, même si on ne peut pas dire qu’ils sont liés. Le Nivellois n’a jamais oublié qu’aux communales de 2006, Scourneau a maintenu son alliance à Braine avec le PS alors que le mot d’ordre des hautes instances du MR était d’éjecter les socialistes. Cela lui a d’ailleurs coûté le poste de président du conseil provincial.  » C’est un homme de parole « , reconnait Flahaut. Au CDH, il apprécie Benjamin Goes, le président de la section Brabant wallon. Il a appris à le connaître dans le cadre de certains arbitrages. Il ne porte aucun Ecolo dans son coeur.

Ses relais en dehors de la politique

Son réseau est très important et diversifié. Plusieurs interlocuteurs le reconnaissent.  » Il connaît beaucoup de monde, surtout dans le monde des affaires où il a un rapport direct avec quelques grands patrons, mais aucun ne sort vraiment du lot « , explique l’échevine Chantal Versmissen. Sa fonction au sein de Wallimage a élargi son carnet d’adresses. Qui est très large, et parfois surprenant, puisque  » il a par exemple déjeuné une trentaine de fois avec Bernie Ecclestone, le grand argentier de la F1 « , fait remarquer Olivier Parvais.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content