Réussir le plan de relance économique

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pour faire face à une chute du produit intérieur brut (PIB) estimée à 10% pour 2020 et à la possible faillite d’environ 460 000 entreprises, le gouvernement italien a engagé des dépenses supplémentaires de l’ordre de 139 milliards d’euros. Une politique expansionniste à l’origine de l’explosion de l’endettement public qui frôle désormais 160% du PIB. Or, cet effort extraordinaire a été accompli dans l’attente des ressources provenant du plan de relance européen. Un retard dans la planification de l’utilisation de ces fonds ou de la mise en oeuvre des réformes promises par l’exécutif Conte, voire d’ultérieurs délais dans l’obtention même de ces ressources communautaires, pourraient mettre dangereusement en péril le fragile équilibre qui s’est instauré dans la Péninsule.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content