Retourà la maison parentale

Durant vingt-et-un ans, Peter a vécu ici avec ses parents. Il est aujourd’hui revenu dans la maison familiale, avec sa femme et son petit garçon. La demeure est toutefois méconnaissable.

Réalisation : Hasa Architecten, architecte Sarah Flebus. Tél. : 015 61 13 06. www.hasa.beDécouvrez l’intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire d’avril en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.be

La maison d’origine, datant des années 1960, était un bungalow aux dimensions relativement modestes. Peter y a passé toute sa jeunesse avec ses parents. Lorsque ceux-ci l’ont quittée, Peter et son épouse n’ont pas hésité un seul instant. Il y avait toutefois d’importantes transformations à réaliser ! Le jeune couple a décidé d’organiser les pièces de vie et les chambres au rez-de-chaussée – comme autrefois, puisque le bungalow était à l’origine de plain-pied. Le nouvel étage, quant à lui, serait transformé en espace bureau et en chambre d’amis.

 » A la base, il n’y avait pas d’étage, uniquement une toiture en pente et un grenier non exploité, explique l’architecte Sarah Flebus, du bureau Hasa Architecten. Il fallait donc créer tout un espace fonctionnel, ce qui demandait impérativement de procéder à une étude de stabilité. Fort heureusement, cela n’a posé aucun problème.  »

Le rez-de-chaussée n’a plus rien à voir avec l’agencement d’origine. En effet, le bungalow présentait de nombreuses pièces, mais toutes étaient étriquées. On y a ajouté de l’espace et de la luminosité. Le contact avec le jardin, autrefois limité en raison des petites fenêtres, a également été renforcé. Le but était malgré tout de préserver certains éléments de la maison parentale. En toute logique, la chambre où dormait autrefois Peter est devenue la chambre de son fils. La plupart des fenêtres ont conservé leur place, mais ont été agrandies. Dans le séjour, une ouverture rappelle la porte d’entrée du living.

La porte d’entrée a été déplacée pour rendre la maison plus lisible aux visiteurs et rapprocher l’entrée du séjour. L’étage, comme prévu, a été aménagé en bureau. Il n’y a qu’une seule entrée, tant pour le privé que pour le professionnel, mais les deux fonctions sont clairement scindées puisque l’espace de vie est séparé du hall par une porte coulissante.

Pour pouvoir agrandir le séjour au rez-de-chaussée, une grande ouverture a été pratiquée dans la pièce d’origine. Le salon, la salle à manger, le bureau et la cuisine communiquent désormais en toute fluidité. La façade est largement vitrée côté jardin, offrant une abondante luminosité et une superbe vue sur l’extérieur. Dans le coin bureau, au rez-de-chaussée, une porte coulissante donne accès à la zone de nuit. Celle-ci se compose des deux chambres à coucher d’origine, d’une troisième chambre et d’une salle de bains, à l’emplacement de l’ancien garage. Un bloc central contient un WC, un sauna, une cabine de douche et une buanderie.

Depuis le hall d’entrée, on emprunte un escalier habillé de bambou pour accéder à l’étage, aménagé en espace professionnel et studio d’amis. Grâce aux grandes baies vitrées, les personnes qui travaillent ici profitent elles aussi d’une superbe vue sur l’extérieur.

DIRK DE MESMAEKER

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content