Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

« L’obligation de dénonciation que certains politiciens veulent imposer aux confesseurs est absurde. Personne n’est assez fou pour confesser ses péchés s’il sait qu’on peut les révéler. »

Le 23 mars 2011, dans De Morgen, Rik Torfs, professeur de droit canon à la KULeuven et membre du CD&V, défendait avec force le secret de la confession.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content