Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

« Il m’apparaît normal de pouvoir délier du secret les personnes qui signalent aux services de justice ou de police des enfants maltraités, violentés. »

Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur, a réagi, le 7 octobre, après les propos polémiques du président de la Conférence des évêques de France sur le secret de la confession.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content