Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

« Il n’y a pas assez de femmes dans les conseils d’administration des fédérations et des clubs. C’est aussi une barrière structurelle à la participation sportive féminine. »

Géraldine Zeimers, professeure à la Faculté des sciences de la motricité de l’UCLouvain, au Vif.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content