Protection par détection de mouvement

Vincent Genot
Vincent Genot Rédacteur en chef adjoint Newsroom

Protéger un appartement ou un petit bureau par une alarme : une société belge a développé un système basé sur un ordinateur et une simple webcam

Tout le monde n’a pas nécessairement besoin d’une protection hyper-sophistiquée (et, donc, onéreuse) pour surveiller son habitation.  » Pourtant, explique Vincent Muylle, l’un des fondateurs de la société NetElite, selon les dernières données complètes de la police fédérale, on a enregistré en 2002 quelque 82 516 effractions dans des habitations. Ce qui représente 226 cambriolages et tentatives par jour. Soit une infraction toutes les six minutes. C’est en prenant connaissance de ces chiffres que nous avons décidé de créer un système d’alarme souple et ne nécessitant pas de lourds investissements pour les particuliers. Nous avons donc développé un logiciel de détection de mouvement (baptisé CarePix) capable de fonctionner sur un simple ordinateur équipé d’une webcam.  »

La preuve en images

Pratiquement, une fois installé sur l’ordinateur, le logiciel surveille, via les images de la webcam, que rien ne bouge dans la pièce. Si un mouvement est détecté dans le champ de la caméra, l’ordinateur enregistre une image toutes les secondes durant une minute et les stocke, par Internet, sur les serveurs de NetElite. Dans le même temps, un SMS (ou un e-mail) est envoyé sur le GSM du propriétaire pour lui signaler que des mouvements suspects ont été détectés dans son habitation. En utilisant son numéro de compte client, il peut alors se connecter sur le site de la société et visualiser les clichés stockés sur le serveur. En fonction de ce qu’il y découvrira, il donnera, ou non, l’alerte. Comme le logiciel peut gérer jusqu’à quatre webcams (notamment des caméras sans fil), il est possible de protéger plusieurs pièces.  » Mais pas une grande villa, précise Vincent Muylle. Dans sa version actuelle, notre service, facturé 6,20 euros par mois, est surtout conçu pour de petites habitations, des magasins ou des appartements. Nous ne comptons pas empiéter sur le marché des alarmes plus traditionnelles. D’ailleurs, comme le paiement s’effectue mensuellement, il est tout à fait possible de ne l’activer qu’à certains moments de l’année : durant les vacances, par exemple.  »

Afin de s’assurer du bon fonctionnement du système, le programme envoie par Internet un signal vers le serveur toutes les trois minutes. Si le signal n’est pas réceptionné, c’est qu’il existe un dysfonctionnement quelque part (ou que le voleur a embarqué l’ordinateur). Le serveur prévient alors le propriétaire. Comme celui-ci peut ne pas être disponible, la chaîne d’alertes (qui comportera toujours au minimum l’envoi d’un SMS et d’un e-mail) peut contacter plusieurs personnes de référence. Dernière info pratique : après s’être enregistré sur le site de CarePix, il est possible de télécharger le logiciel de détection de mouvement afin de tester le service gratuitement pendant quinze jours. l

Informations : www.carepix.be

Vincent Genot

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content