© Adele Ezzine/reporters

Poussée de fièvre en Tunisie.

Une quarantaine de jeunes ont encore été interpellés le dimanche 14 janvier, portant à plus de 900 les arrestations de contestataires depuis le début de l’année. Les manifestations se sont cependant faites plus rares. A l’origine de la colère populaire, l’adoption par le gouvernement d’un budget prévoyant une hausse des impôts et la création de nouvelles taxes.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content