Changer ses comportements: utile, mais pas suffisant. © belga image

Pour une écologie de gauche

Gérald Papy
Gérald Papy Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Renaud Duterme, professeur de géographie et collaborateur du CADTM passe au tamis vingt-cinq idées reçues sur l’écologie.

En ces temps où l’urgence de la transition énergétique prend des voies parfois tortueuses, revalorisant par exemple le nucléaire, il n’est sans doute pas inutile de questionner quelques poncifs sur l’écologie. C’est la tâche à laquelle s’attelle, dans Nos mythologies écologiques (1), Renaud Duterme, professeur de géographie et collaborateur du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (CADTM).

Vingt-cinq idées reçues sont ainsi passées au tamis des dernières connaissances et souvent mises en cause par l’auteur, du constat que nous serions trop nombreux sur Terre à la promesse que la technologie nous sauvera des affres du dérèglement climatique, en passant par la conviction qu’il suffira de changer nos comportements individuels pour préserver la planète ou que « la planification, c’est le fascisme vert » alors qu’elle connaît aujourd’hui, crises aidant, de nouveaux adeptes, jusque dans des milieux libéraux.

Renaud Duterme estime en réalité que « l’écologie qui domine depuis maintenant les quelques décennies qui ont suivi les premiers avertissements de scientifiques peut clairement être qualifiée de droite, en ce sens que les seules solutions qu’elle est capable d’envisager s’inscrivent dans le cadre d’une économie marchande ou, mieux encore, ouvrent de nouveaux marchés (pensons à la voiture électrique) ». Aussi prône-t-il de « mener une véritable écologie de gauche, au sens premier du terme, à savoir un courant de pensée radical remettant en cause la logique profonde du capitalisme ». Ce qui pourrait entrer en contradiction avec une autre de ses convictions: « Le changement (écologique) se fera dans le bonheur ou ne se fera pas »…

(1) Nos mythologies écologiques. Déconstruire les idées reçues sur le changement climatique, par Renaud Duterme, Les Liens qui libèrent, 144 p.

Pour une écologie de gauche

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content