Pour l’heure d’été

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Le choix entre l’heure d’hiver et l’heure d’été a fait l’objet d’articles, dont un sur levif.be titré « Pourquoi l’heure d’été n’est pas bonne pour la santé ». Christina Schmidt, chercheuse au Centre de chronobiologie du sommeil (ULiège), argumente qu’il faut réduire l’écart par rapport à l’heure solaire. L’heure d’hiver, en avance d’une heure sur l’heure solaire (GMT +1), correspondrait mieux à notre rythme naturel que l’heure d’été, en avance de deux heures (GMT +2). A première vue, cet argument semble excellent mais il faut pousser l’analyse plus loin. Minuit signifie le milieu de la nuit. Si on considère une nuit de sommeil de huit heures, nous devrions nous coucher à 20 heures et nous lever à 4 heures du matin. Le problème est que cet horaire ne correspond pas à nos habitudes de vie. […] Il faut en tenir compte dans le choix de l’heure officielle. Avec l’heure d’hiver, minuit de l’heure solaire correspond à 1 h du matin de l’heure officielle. On se rapproche un peu de nos habitudes. Avec l’heure d’été, minuit de l’heure solaire correspond à 2 h du matin de l’heure officielle. La concordance entre nos habitudes de vie et le soleil est bien meilleure. Il est également souhaitable d’adopter la même heure dans toute l’Union européenne. […] Le soleil se lève approximativement une heure plus tôt à Berlin qu’à Greenwich. Pensons aux Berlinois qui, pour être plus ou moins en concordance avec l’heure solaire, devraient adopter GMT+3. Face à l’impossibilité d’adapter nos habitudes de vie pour que minuit à l’heure solaire soit le milieu de notre nuit, il faut compenser le décalage existant en adoptant l’heure d’été.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content