Plus de centre commercial au Parc de l’Alliance ?

Xavier Attout

Priorité au centre-ville pour Braine-l’Alleud, le projet du Parc de l’Alliance est dans un tiroir.

Vincent Scourneau ne s’est pas déplacé les mains vides, fin mars, au Mipim, la grand-messe internationale de l’immobilier à Cannes. Le bourgmestre de Braine-l’Alleud avait dans sa valise un dossier pesant près de 50 000 m². Il concerne le réaménagement du plateau de la gare et, plus précisément, de la cité administrative. L’idée, présentée aux promoteurs, est d’ériger une galerie commerciale de 20 000 m², des bureaux sur 20 000 m² et des logements sur 7 000 m².

 » J’ai toujours dit que je privilégiais le développement commercial dans le centre de la commune avant d’imaginer quoi que ce soit au Parc de l’Alliance, rappelle Vincent Scourneau. Ce projet vise à offrir une nouvelle dynamique dans le centre et à redéployer l’offre commerciale. Nous n’abandonnons donc pas le centre-ville. Au contraire.  » Reste néanmoins que ce dossier n’en est qu’à ses débuts et qu’il est encore loin d’aboutir.

Ce projet en enterre-t-il un autre, situé au Parc de l’Alliance et qui vise l’aménagement d’un grand centre commercial et de loisirs à la périphérie de Braine-l’Alleud ? Le dossier n’est apparemment plus sur la table des promoteurs mais bien enfoui dans un tiroir. De quoi lui permettre de prendre un peu moins la poussière. Car il n’est pas prêt de revoir la lumière…

AXA et AG Real Estate sont à la manoeuvre. Ils souhaitent y aménager depuis une dizaine d’années quatre-vingt-neuf boutiques, un supermarché, dix restaurants et une cité des enfants. Les architectes ont planché sur plusieurs moutures.  » Malheureusement, ce dossier ne figure actuellement pas dans les priorités de Vincent Scourneau « , regrette Jean Sterbelle, directeur de l’immobilier commercial d’AXA Belgium.

 » Entre la volonté d’un promoteur et celle de la commune, nous n’avons pas encore trouvé de terrain d’entente, précise Benoit Noirhomme, d’AG Real Estate. Il semble que le bourgmestre préfère, au préalable, développer le commerce dans le centre de Braine-l’Alleud. Nous en prenons acte. De toute façon, vu les évolutions des centres commerciaux de Nivelles, Waterloo et Louvain-la-Neuve, notre projet devra être revu. Un nouveau programme, plus novateur et adapté aux besoins futurs, devra être mis en place.  »

Une chose est sûre : s’il se réalise, ce projet aura des répercussions commerciales sur l’une ou l’autre commune des environs. De quoi pousser certains édiles à freiner son développement des quatre fers ? Certains le susurrent du bout des lèvres. Et ce n’est pas l’analyse d’experts du secteur qui va les faire changer d’avis.  » Si ce centre commercial se réalise au Parc de l’Alliance, il videra Waterloo en deux ans, estime Pierre Francis, directeur de l’Association de management de centre-ville. Je prends les paris. Il est très bien situé, à proximité du Ring ouest. Son attractivité serait importante. Surtout qu’il s’intègre dans un site de 60 hectares mêlant résidentiel, bureau, logement et loisir.  »

XAVIER ATTOUT

Partner Content