Peaufinée dans les moindres détails

La parcelle à bâtir n’était guère large mais l’architecture, elle aussi, exigeait une construction compacte. Cela a permis de conserver suffisamment de budget pour peaufiner le projet jusque dans les moindres détails.

Réalisation : AR+ Architectuur- & Interieurprojecten. Tél. : 09 348 60 22. www.arplus.be

Découvrez l’intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire de mai en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.be

L’habitation est relativement compacte. La parcelle n’était pas très large et une construction plus imposante aurait desservi l’architecture. Au lieu d’un seul bloc, les concepteurs ont opté pour plusieurs volumes en briques. Ce qui fait que la superficie au sol est plus grande au rez-de-chaussée qu’à l’étage. Côté rue, une paroi en cèdre gris huilé, uniquement interrompue par une ouverture étroite et basse, caractérise les volumes de briques aux lignes épurées. Les regards indiscrets s’en trouvent fortement limités sans que les occupants aient le sentiment d’être isolés. Une petite terrasse a été aménagée derrière cette paroi pour profiter du soleil de fin de journée.

 » Nous voulions que notre intérieur soit à la fois sobre et convivial. Mais je n’aime pas le désordre… Tout doit toujours être parfaitement rangé et dissimulé « , nous confie la propriétaire. On découvre, dans le salon, un long placard agrémenté d’un feu ouvert et d’un bel espace de rangement. Même la télé y a trouvé sa place, derrière un panneau coulissant que l’on ferme lorsque l’appareil est éteint.

Tous les matériaux et les meubles ont été choisis en concertation avec l’architecte d’intérieur du bureau AR+. Les murs intérieurs ont été recouverts d’un blanc neutre afin de mettre en valeur l’aspect chaleureux du parquet de chêne blanc, huilé. A l’arrière, les grandes baies vitrées font la part belle à l’ensoleillement et offrent une vue grandiose sur le jardin et le somptueux paysage, en toile de fond.

Les plans de travail et la crédence de la cuisine à vivre ont été exécutés en pierre de lave adoucie. La paroi de cuisine a été dotée d’un volet électrique particulièrement astucieux : il suffit d’appuyer sur le bouton pour qu’il vienne dissimuler une série d’ustensiles ménagers. La paroi perpendiculaire, qui intègre les fours et le réfrigérateur, dissimule aussi l’accès à l’espace de rangement. C’est par là que les occupants se rendent au jardin.

La fenêtre du séjour se prolonge sur les deux niveaux de construction, grâce à un vide derrière lequel on a aménagé le bureau. Cela permet de toujours garder le contact entre le bureau et l’étage inférieur, ce que les occupants considèrent comme un gros avantage.

Les chambres – une chambre d’enfant, une chambre d’amis et la chambre des parents – ne sont pas très grandes. Pour assurer un réveil avec vue sur le jardin, l’architecte d’intérieur a décidé de placer le lit des parents au beau milieu de la chambre. Il reste ainsi suffisamment d’espace derrière la tête de lit pour installer une garde-robe contre la paroi de la cage d’escalier. La tête de lit se compose d’un volume en bois doté de niches côté lit – pour poser le réveil radio, par exemple -, et aménagé en armoires de l’autre côté.  » Nous avons ainsi un mini-dressing « , conclut la propriétaire.

INGRID ALLAERTS

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content