» On ne comprend pas que c’était par amour… « 

Le cardinal Danneels ne pense pas que La Passion du Christ amènera beaucoup de conversions. Mais il ne critique ni le  » retour du diable  » ni les nouveaux modes d’évangélisation

Le Vif/L’Express : Que penser du Christselon Mel Gibson ?

Godfried Danneels : Je n’ai pas vu le film et je ne sais pas si j’irai le voir. J’ai toujours l’impression qu’on ne peut pas visualiser un homme qui reste un grand mystère. On présente l’enveloppe, très sanguinolente dans ce cas-ci, mais pas la lettre qui se trouve dedans. Je n’engagerais pas ma vie pour un Christ qui ne serait que cela. En regardant le film, me dit mon évêque auxiliaire, on ne comprend pas que Jésus est mort par amour des hommes. Un film reste un reportage, vu de l’extérieur. L’intériorité n’est pas montrable.

Gibson insiste sur la souffrance du Christ, ainsi que sur la tentation qui est incarnée par une sorte de personnage androgyne, des thèmes chers au courant conservateur, voire intégriste, de l’Eglise…

Aujourd’hui, même chez nous, des communautés catholiques qui ont le vent en poupe, comme l’Opus Dei ou la Fraternité Saint-Pierre, insistent sur le péché, le catéchisme ou la messe en latin, autant de  » valeurs sûres  » sur lesquelles l’Eglise, depuis Vatican II, s’était faite discrète. Comment expliquer ce  » virage à droite  » ?

Je conteste formellement que l’Opus Dei et la Fraternité Saint-Pierre sont l’Eglise belge. Ils sont très peu nombreux. Un petit noyau de fidèles regrette la perte du catéchisme ancien. Mais ils ne constituent pas les forces vives de l’Eglise. Les nouveaux mouvements comme les charismatiques comptent beaucoup plus de membres. Ils parlent aussi du péché, mais ils sont d’un autre type, même s’ils accentuent un peu l’émotion.. Cela dit, la souffrance du Christ n’a jamais été oubliée dans la prédication : le Vendredi saint, la tradition du chemin de croix se poursuit. Personnellement, je suis aussi pour le catéchisme. Enfin, je crois que le démon existe, parce que le mal est parfois tellement fort qu’il doit être un peu personnel.

Faut-il y voir une influence des Eglises évangéliques, très présentes à Bruxelles, dans la communauté africaine, et qui ont jeté l’anathème sur Harry Potter et son  » Empire des Ténèbres  » ?

Je n’ai pas lu Harry Potter. Y a-t-il un message secret là-dessous ? En tout cas, je ne condamnerais pas sa lecture (rire). Mais je dirais :  » N’y passez pas trop de temps. Il y a des choses plus importantes.  »

Les évangélistes sont toutefois très peu nombreux en Belgique. Les Africains sont attirés par leur culture chaleureuse, affective… Notre Eglise reste assez froide et cérébrale.

En Amérique latine, on a dit longtemps que l’Eglise avait choisi les pauvres, mais que les pauvres avaient choisi les sectes ou ce genre-là de communautés. C’est une facture non payée des grandes Eglises, catholique et protestante, qui sous-exploitent le chant, les charismes, l’émotion, le corps, la danse…

Certains évangélistes, surtout aux Etats-Unis, voient dans La Passion un instrument de conversion.

Chez nous, la Fondation Saint-Paul, qui termine une campagne de publicité pour l’Evangile, sur des panneaux de 20 mètres carrés, projette d’ouvrir des forums de discussion pour jeunes, sur Internet. L’évangélisation passe-t-elle par de nouveaux modes de communication ?

Une religion a le droit de dire qu’elle existe. Pourquoi pas par une affiche ? Est-ce fécond ? Je n’attends pas beaucoup de conversions. Mais la première condition pour témoigner est de se montrer. De plus en plus des gens sont sur Internet, y cherchent des informations qu’ils ne trouvent pas ailleurs. Nous sommes dans une culture très visuelle.

Mais je crois qu’en revenant le Christ dirait :  » Ce n’est pas ça qui va me sauver.  » La véritable conversion passe par la parole et la prédication, plus que par les ondes ou les rayons magnétiques. Enfin, je crois ( rire)… Je ne suis pas le Christ, il faut donc être prudent. Quant au film, je ne m’explique pas son succès. Ça fait parler du Christ. Comme une sorte de rappel :  » J’existe encore « . Cela ne me déplaît pas.

D.K.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content