MOI POUR CE QUE J’EN DIS…

L’AMNISTIE de la semaine :

Rien ne va plus : les sénateurs Vlaams Belang qui ont obtenu la prise en compte de leur proposition de loi sur l’amnistie sont désespérés :  » Tant qu’à faire, on voulait aussi exiger l’amnistie de Roger Vangheluwe. Mais on s’est rendu compte qu’il n’était même pas condamné. « 

Le DIVERTISSEMENT de la semaine :

Jeu :  » A un certain moment, on doit être adulte et prêt à en discuter. Et peut-être aussi à oublier, parce que c’est du passé  » (Stefaan De Clerck). Mais de quoi le ministre en affaires coulantes pouvait-il bien parler ?

1. De la défaite du CD&V aux dernières élections ;

2. De la bataille des Eperons d’or ;

3. De Julie. Ou de Melissa. Ou des deux, de toute façon, c’est de l’histoire ancienne.

La bonne réponse se trouve quelque part. Sûrement.

Le ROBIN DES BOIS de la semaine :

Ecologie appliquée : elle a été favorable au décret Robin des bois. Puis opposée. Puis de nouveau favorable. Si elle continue à tourner aussi souvent dans le sens du vent, Marie-Dominique Simonet sera réincarnée en éolienne.

La RÉPONSE AU JEU de la semaine :

Oups, pardon, la bonne réponse n’était aucune des trois. Stefaan De Clerck proposait que, pouf pouf, on oublie toutes ces histoires de collaboration et qu’on discute gentiment de l’amnistie de tous ces idéalistes qui, si les Américains n’étaient pas arrivés d’une manière un peu impromptue, auraient des avenues à leur nom (pardon, on veut dire : auraient encore plus d’avenues à leur nom).

Le DSK de la semaine :

Reconversion : que faire après le FMI ? Aux dernières nouvelles, Dominique Strauss-Kahn hésiterait entre le BIT et Krupp. A moins que, peut-être, il ne brigue la mairie de Montcuq.

Le SÉNAT de la semaine :

Démocratie libérale avancée : Danny Pieters, le président du Sénat, est décidé à poursuivre en justice les petits jeunes qui, depuis la tribune de l’assemblée, ont balancé des tracts dénonçant la crise politique actuelle. Rappelons que la seule activité autorisée dans la tribune du Parlement, c’est l’interprétation du Vlaamse Leeuw.

Le PETIT DERNIER POUR LA ROUTE de la semaine :

Citation :  » On subit tous les jours des agressions de la clientèle. Si elle nous respectait un peu plus, on la respecterait aussi  » (un chauffeur des TEC expliquant pourquoi ça ne le dérange pas trop de partir régulièrement en grève). Le service public, ce serait parfait, s’il n’y avait pas de public.

TOUTES LES CHRONIQUES DE MARC OSCHINSKY SUR WWW.LEVIF.BE

MARC OSCHINSKY

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content