«Marie est le prénom le plus répandu dans 90% des communes wallonnes»

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

VRAI

Si Jurbize, Tubize, Herstal, Châtelet ou encore Eupen y échappent, Marie reste néanmoins le prénom le plus répandu dans une très large majorité des communes wallonnes: 90% précisément. Côté masculin, Jean domine dans 70% des communes, suivi de Michel dans 18%. A Bruxelles, on retrouve en majorité Maria et Mohamed. Ces statistiques changeront dans les prochaines années, non seulement parce qu’en 2020, seules… vingt petites Wallonnes ont été prénommées Marie mais aussi parce que les prénoms se diversifient. Ainsi, entre 2011 et 2020, Léa fut le prénom le plus donné mais dans seulement 14,5% des communes wallonnes. Il est suivi par Emma, Lucie et Alice. Même constat pour les prénoms masculins. Ce bouleversement, Baptiste Coulmont, sociologue des prénoms à l’ENS Paris-Saclay, l’explique de deux façons. Tout d’abord, plus aucune loi ne régit le choix des prénoms. Ensuite, ils ont changé de fonction. «Avant 1950, on s’appelait par son nom de famille ou d’épouse. Depuis les années 1970, on a de plus en plus recours à son prénom à l’école, au travail, dès qu’on rencontre quelqu’un… Pour remplir cette nouvelle fonction, le prénom ne peut plus être porté par des centaines d’autres personnes…»

Découvrez le prénom le plus donné dans votre commune ces dix dernières années sur levif.be

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content