Maigres soldes

Le Mercato belge, la période officielle des transferts d’hiver, reste calme A cause ou malgré les déconvenues financières des clubs

Le monde du football connaît lui aussi sa période de soldes. Chaque année, au moment de la trêve hivernale, les plus grands clubs européens peuvent ainsi compléter leurs collections de stars ou, au contraire, dégraisser leurs noyaux pléthoriques en se séparant de certains « gros salaires » devenus trop encombrants. Réduction de la masse salariale, élargissement du noyau suite à une avalanche de blessures, mais aussi dernière occasion de revendre un joueur en fin de contrat: les clubs profitent également du Mercato pour tenter d’équilibrer leur budget. Mais tout comme pour les soldes, il est hors de question de faire tout et n’importe quoi durant cette période. En mars 2001, la Fédération internationale de football (Fifa), les fédérations nationales, les clubs et les syndicats des joueurs ont mené d’âpres négociations avec la Commission européenne qui souhaitait remettre un petit peu d’ordre dans le système des transferts. Différentes mesures de régulations ont été adoptées et devraient permettre de stabiliser un marché devenu totalement fouau cours de ces dernières années : indemnités démesurées pour un transfert, explosion des salaires, changements de clubs à répétition pour un même joueur, etc. Appliqués pour la première fois, dans tous les grands championnats européens, ces récents aménagements prévoient des dispositions très contraignantes aussi bien pour les vendeurs que pour les acheteurs. Nouvelle pierre angulaire de cette réglementation: la limitation des mouvements d’un même joueur au cours d’une seule saison. Un élément transféré durant l’été d’une équipe à une autre ne peut plus, à présent, changer de club pendant le mercato d’hiver.

Alors qu’en est-il concrètement sur le front des transferts en ce début d’année 2003? Première constatation, le marché est plutôt calme. Principales responsables de cette relative tranquillité ambiante, les énormes difficultés financières des nations dominant le football européen. Les Italiens traversent, depuis l’année dernière, une crise dramatique. Le Calcio est au centre d’un tourbillon financier (faillite de la Fiorentina, mise en vente de la Lazio) qui devrait encore mettre à genoux de nombreux clubs. Chez nos voisins français, les grosses cylindrées (Monaco, Bordeaux ou Olympique de Marseille) connaissent, elles aussi, de très grosses difficultés budgétaires. Enfin, le football espagnol est criblé de dettes, plus de 500 millions d’euros cumulés pour le FC Barcelone, La Corogne et Valence. Seules les équipes anglaises semblent encore prêtes à injecter un minimum d’argent frais dans ce Mercato d’hiver. Même si de nombreux clubs commencent à s’essoufler en bourse et à perdre de petites fortunes.

Et en Belgique? Notre championnat ne devrait pas non plus connaître de grands chamboulements durant ce mois de janvier. Du côté des ténors, les effectifs brugeois et anderlechtois devraient rester plus ou moins inchangés. Au Standard, on a évoqué, avec envie, le retour au bercail de Marc Wilmots, mais le joueur hesbignon a rapidement mis les choses au point en annonçant qu’il terminerait sa carrière à Schalke 04. Seul l’attaquant d’origine congolaise, Ali Lukunku, devrait faire ses bagages vers la Turquie (à Galatasaryou Fenerbahce ?) ou l’Autriche (Austria de Vienne). Un départ qui pourrait être compensé par l’arrivée de l’attaquant de Lokeren, Sambegou Bangoura. On notera enfin le retour au pays de Laurent Delorge (ex-Coventry) qui a lié sa destinée au Lierse. Tous les joueurs du FC Malinois (l’équipe sera composée de juniors à la reprise), libres suite aux problèmes financiers du club, devraient retrouver petit à petit de l’embauche dans différentes équipes de D1, D2 ou D3. Un marché terne, à l’image des finances des clubs belges qui ne sont pas non plus au beau fixe. Et comme un débat animé s’annonce, en mars prochain, pour l’obtention des licences, la plupart des équipes ne sont pas prêtes à faire des folies. On est bien loin des années fastes du foot-business.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content