Parmi les duos à déguster, celui de Karen Torosyan, chef à Bozar Restaurant, et le peintre Jeff Kowatch. © Menno de Jong

L’œuvre au corps

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Il a fallu un peu plus de deux décennies pour que le cuistot chrysalide se transforme en chef papillon, qu’il quitte son sous-sol blafard pour entrer dans la lumière. Cette métamorphose n’est pas passée inaperçue tant est tétanisant le hiatus qui existe entre le graisseux métier de tâcheron des fourneaux d’autrefois et la désormais gracieuse profession de créateur de saveurs. A Paris et à Bruxelles, Galerie La Forest Divonne fournit une nouvelle preuve de cette lame de fond qui entend enfin considérer le chef comme un artiste à part entière par le biais d’un concept inédit réunissant six artistes internationaux et six grands chefs étoilés. Le tout à travers des duos, placés sous le signe de la synesthésie, faisant converger gastronomie et arts plastiques.

© Courtesy Richard Haughton

A la Galerie La Forest Divonne, à Bruxelles, jusqu’au 18 juin.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content