Liquidation totale

Parce que ses proches ne tiennent pas leurs promesses, une fillette ourdit une vengeance terrifiante… Ecrit et mis en scène par Anne-Cécile Vandalem, Habit(u)ation, drôle et poiss(onn)eux, règle son compte à nos vies avilies d’adultes aveulis.

D’entrée de jeu, ça sent mauvais. Pas tant à cause des saumons dont Alain Sennes, le père invalide, tranche mécaniquement la tête sous l’£il rosse de son épouse Claudia, qu’en raison d’une ambiance plombée par des soucis d’intendance. Yvonne, la tante chauffeur de bus, vient d’être mutée. Sans compter cet embargo qui provoque l’entassement, dans la salle à manger des Sennes, de caisses de poissons qui empuantissent l’air d’un automne trop clément. Il y a comme un flou. Un hiatus dans le quotidien fade et monotone de ces trois adultes abattus, hébétés, velléitaires, qui n’ont pourtant jamais cessé de nourrir Anni, 7 ans, d’une folle chimère – partir un jour pour Hammerfest, en Norvège, visiter l’entreprise piscicole qui emploie papa. Comme dans la majorité des foyers qui fonctionnent à cran, un rien fait des étincelles. L’explosion menace. Avant que la maisonnée s’étripe pour de bon, Anni, dont c’est justement l’anniversaire, prend la décision d’anéantir toute cette médiocrité…

On n’a pas envie de dire comment. Anne-Cécile Vandalem, qui dépeint avec une joie sadique ce moment de basculement ( » l’endroit du réel où la vie n’est plus qu’une illusion « ), a truffé sa pièce de rebondissements ahurissants, qui doivent aussi beaucoup à l’extraordinaire mécanique du décor. Le domicile des Sennes est ainsi littéralement envahi par la nature, qui reprend inexorablement ses droits – du lierre rampe sur les murs, de la terre gicle du frigo, l’eau inonde la cuisine. Privés du ronron rassurant de leurs gestes répétitifs, tous pataugent. Comme dans le savoureux (Self) Service (le premier volet de sa  » Trilogie des parenthèses « ), Anne-Cécile Vandalem, 31 ans, reproduit les pitoyables stratégies de survie des pauvres bêtes harassées que nous sommes, et qui débouchent le plus souvent sur des agonies.  » Je ne voudrais pas qu’on imagine que c’est sombre et cruel, plaide la dramaturge. Tout ce qui est mort, ici, amène aussi un mouvement.  » Tels ces saumons prédécoupés, les seuls, finalement, à quitter véritablement ce lieu sordide pour atteindre une Scandinavie fantasmée.  » Du fait que tout est construit autour d’un cycle, qu’il y a un recommencement et un retour possibles, j’aimerais qu’on y voie de l’optimisme « , dit-elle encore en riant de ses grands yeux de poupée, sachant pertinemment… que ça ne sera pas facile.

Le carnage final laisse en effet peu d’espace au doute, à moins d’y lire l’urgence d’une injonction adressée directement au public ( » Secouez-vous, tas de morts vivants ! « ). Aucun risque, en tout cas, de s’assoupir sur place : piqueté d’humour, ce mælström est enlevé par un trio d’acteurs impeccables – Alexandre Trocki, en père miné par sa corvée, Véronique Dumont, en mère exténuée, et Brigitte Dedry, en tante sacrément disjonctée -, qui donnent la réplique à deux petites filles formidables. Epona Guillaume compte 9 printemps, Chloé Résibois ne les a pas encore : toutes deux, qui jouent en alternance, ont été castées l’an dernier parmi une soixantaine de fillettes. Soumises à rude épreuve, plongées en permanence dans cet univers mortifère et aquatique,  » elles triangulent le récit, des acteurs à l’enfant et de l’enfant au public. Le plus important était donc de conserver leur spontanéité et leur incroyable « intelligence théâtrale », précise Anne-Cécile Vandalem. Le reste est affaire de dynamique « … des fluides, probablement !

Habit(u)ation, conception, écriture et mise en scène d’Anne-Cécile Vandalem, au Théâtre de Namur (Grand Manège), jusqu’au 11 décembre. Puis à Liège, du 18 au 21 janvier, et au Kunstenfestivaldesarts, à Bruxelles, du 20 au 23 mai. Infos au 081 22 60 26 ou sur www.theatredenamur.be

VALÉRIE COLIN

DU LIERRE RAMPE SUR LES MURS, DE LA TERRE GICLE DU FRIGO, L’EAU INONDE LA CUISINE

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content