L’hôpital un peu moins cher, quoique…

Laurence Van Ruymbeke
Laurence Van Ruymbeke Journaliste au Vif

Selon une étude des Mutualités chrétiennes, les Belges ont davantage franchi les portes de l’hôpital en 2009 mais ont, en moyenne, payé un peu moins pour y être soignés

Mieux vaut être riche, beau et en bonne santé que pauvre, laid et malade « , dit le dicton. Le 6e baromètre des Mutualités chrétiennes sur les coûts hospitaliers à charge du patient ne démentira pas cette évidence mais il y apportera des nuances, comme du baume au coeur. Le nombre d’hospitalisations enregistrées en 2009 a certes augmenté (+ 9 % en hôpital de jour, + 1 % en formule classique), mais leur coût, en chambre double ou commune, a légèrement reculé.

En se basant sur l’étude de plus d’un million de factures payées par leurs membres, les Mutualités constatent en effet que le coût d’une hospitalisation en chambre commune ou en chambre double a diminué de 3 % en 2009 par rapport à l’année précédente. Les suppléments de matériel, comme les implants, sont aujourd’hui moins onéreux pour le patient, l’assurance-maladie en offrant un meilleur remboursement. Les suppléments de chambre sont également en recul. La chambre double ou commune garde les faveurs de 75 % des patients.

Dans quel état de santé se retrouvent les portefeuilles des patients lorsqu’ils quittent l’hôpital ? Un peu meilleur en 2009 qu’en 2008, puisque le coût moyen d’une hospitalisation avec nuitée dans une chambre double ou une chambre commune, était, pour le patient, de 294 euros, soit 9 euros de moins que l’année précédente. Avec, toutefois, de grandes disparités entre les services d’un même hôpital : ainsi, le prix moyen d’une admission pour une intervention chirurgicale, une intervention de médecine interne, une intervention pédiatrique, un accouchement ou un séjour en gériatrie s’élevait respectivement à 672, 258, 229, 916 et 440 euros.

En chambre individuelle, en revanche, un séjour à l’hôpital coûtait 1 % de plus l’an dernier qu’en 2008.  » Cette hausse est principalement imputable à l’augmentation des suppléments d’honoraires « , explique-t-on aux Mutualités chrétiennes. Mauvaise nouvelle, en particulier pour les futures mamans qui optent le plus souvent (à 72 %) pour une chambre individuelle. Le prix de la quiétude, à l’hôpital ? 1 227 euros en moyenne, soit 16 euros de plus qu’en 2008.

En gynécologie, la facture est particulièrement salée. Avec le supplément de chambre et les suppléments d’honoraires,  » accoucher à l’hôpital n’est pas bon marché « , remarquent les Mutualités chrétiennes. Pour un accouchement naturel (sans césarienne), le patient doit s’acquitter d’une facture moyenne de 212 euros en chambre double ou commune mais de 1 195 euros en chambre individuelle !

Au total, en 2009, les patients auront payé plus d’un milliard d’euros aux hôpitaux, dont 450 millions pour les honoraires des médecins (+ 2 %). De son côté, l’Etat, via l’assurance-maladie obligatoire et le Service public fédéral de la Santé publique, aura versé 10,1 milliards d’euros (+ 9 %) aux hôpitaux en 2009, dont 2,8 milliards pour des honoraires et 7,1 milliards pour le budget des moyens financiers et le matériel médical.

LAURENCE VAN RUYMBEKE

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content