© getty images

Les guêpes sont plus nombreuses cette année

Le Vif
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

VRAI

Ces dernières semaines, il semble impossible de manger en plein air sans être importuné par une horde de guêpes.Cette abondance s’explique essentiellement par la météo. Beaucoup de nids se sont développés plus rapidement grâce au printemps sec et à l’été chaud, et les guêpes ont donc été actives plus tôt cette année. «Nous avons pu constater qu’elles avaient à peu près un mois d’avance par rapport aux années plus conventionnelles», confirme Frédéric Francis, professeur et responsable de l’unité d’entomologie de l’ULiège. «Nous n’avons pas eu d’hiver rude cette année, il n’y a pas vraiment eu de période de gel importante, qui permet normalement d’éradiquer un certain nombre d’insectes. Si ces conditions météorologiques liées au changement climatique deviennent récurrentes, nous pouvons nous attendre à connaître des années où la présence des guêpes sera plus importante», ajoute-t-il.

Partner Content