Les Engagés

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

J’ai été étonné par la distance prise par Emilie van Haute, politologue à l’ULB, dans la rubrique « Débats » du Vif du 24 mars: « Se distancer de la particratie me paraît peu tenable. » Les arguments avancés, eux, me paraissent peu tenables. L’assurance qu’elle affiche pour un soi-disant « objectif mal engagé » me semble bizarrement argumentée. A l’heure où tout le monde s’accorde à observer un désintérêt grandissant des citoyens pour la politique, et plus particulièrement chez les 18-25 ans, ce n’est pas le moment de dézinguer une initiative courageuse, des idées nouvelles et progressistes. Les défis sont colossaux. Régénérer nos structures, nous y arriverons, et le plus tôt sera le mieux. Pour le moins, je m’attendais à une curiosité bienveillante!

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content