© photo news

« Le doute purifie ma foi »

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

L’aventure de la foi n’est pas une balade tranquille, où chacun choisit son itinéraire et sa direction sans jamais hésiter aux embranchements, prévient l’abbé de Beukelaer. Pour cet amateur de voile, il s’agit plutôt d’une navigation en mer.

Vicaire général du diocèse de Liège, blogueur et chroniqueur, Eric de Beukelaer est le plus médiatique des prêtres catholiques belges. L’ancien porte-parole des évêques de Belgique (de 2001 à 2010) associe la foi et le doute dans sa quête de sens.

Vous arrive-t-il de douter?

Toute aventure humaine, dont l’amour, l’amitié mais aussi la foi, passe d’éclaircie en brouillard. C’est comme une respiration: il n’y a inspiration que parce qu’il y a expiration. Même les mystiques connaissent le phénomène de la « nuit de la foi »: ils restent parfois des années sans ressentir la présence de Dieu. Donc, oui, il m’arrive de vivre le doute. A certains moments, la présence de Dieu s’impose à moi comme une douce évidence. A d’autres, plus du tout. Ce doute purifie ma foi et me fait graduellement passer d’une adhésion chargée de projections infantiles à une confiance adulte en un amour infini qui nous précède, nous accompagne et nous attend.

Vous vous posez beaucoup de questions avant d’agir?

Je suis de tempérament secondaire: les rencontres, pensées, événements tournent dans ma tête. Pourtant, une intuition peut me faire faire des choses radicales. Quand, un peu après l’âge de 20 ans, l’étudiant en droit que j’étais a ressenti l’appel intérieur à devenir prêtre, ma vie a basculé en deux jours.

Prêtre et théologien, vous appréciez les joutes avec des personnalités athées. Pour mettre à l’épreuve vos certitudes?

Cela souligne la richesse de la rencontre avec celui qui est différent, du moins si cette rencontre se vit de part et d’autre dans l’écoute et le respect. De 16 à 18 ans, j’ai eu la chance de vivre dans un collège international gallois, dont c’était le projet éducatif.

Avez-vous connu une période de grande incertitude?

Rien de dramatique, mais peu avant la quarantaine, j’ai traversé une crise du sens de mon engagement. Je pense que j’en suis sorti plus lucide sur moi-même.

Quel est votre mode de pensée? Faites le test sur pensezencouleur.levif.be

En collaboration avec la VUB, Le Vif a développé un test en ligne qui permet de visualiser notre schéma de pensée, en forme et en couleur. Chaque semaine, une personnalité se livre au test.

Eric de Beukelaer

Empathie 85%

Vous excellez dans la pensée kaléidoscopique et appréhendez tout le spectre émotionnel. Votre pensée est tout sauf noire et blanche, toutes les couleurs s’y retrouvent.

Ouverture d’esprit 71,67%

Vous avez vos opinions – parfois tranchées – mais vous n’avez pas peur de les ajuster ni de vous entourer de personnes qui pensent autrement.

Curiosité 62,50%

Vous voulez des réponses, vous aimez faire de nouvelles expériences et enrichir vos connaissances. Mais surtout, apprendre en vous amusant.

Flexibilité 62,50%

Vous vous sentez à l’aise en un quart de seconde, partout et avec tout le monde. Une situation change, vous réorganisez vos pensées et adaptez vos actions. Le plan A ne fonctionne pas? Il y aura toujours les plans B, C…

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content