Le calendrier

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Au XXIe siècle, la lune et le soleil servent toujours de repères essentiels pour découper le temps. Désormais, les humains se réfèrent à un calendrier civil commun, même si différentes conceptions du temps coexistent, pour des usages religieux ou traditionnels: le modèle musulman compte 354 jours et douze mois, le calendrier chinois, avec 365 jours, fait coïncider les mois avec la lunaison, alors que le calendrier hébraïque commence, lui, à l’an -3761 de notre propre échelle de temps. Tous les habitants du monde ne fêtent donc pas le Nouvel An au même moment. Tous les écoliers du pays ne partiront pas non plus en vacances à la même date puisque dès l’an prochain, les élèves francophones connaîtront une nouvelle organisation des périodes de cours et de vacances, pesée pour mieux respecter le rythme chronobiologique des bambins, des ados et de leurs professeurs. Rien de neuf sous le soleil: au Ve millénaire avant Jésus-Christ, un très souple calendrier imaginé par les Egyptiens avait prévu la possibilité de glisser des jours ou des mois supplémentaires pour s’aligner sur les différentes saisons de l’année… Une autre façon de respecter le rythme chronobiologique, de la Terre cette fois.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content