© ESA/NASA-T. PESQUET

L’aurore polaire, selon Thomas Pesquet

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Elles sont souvent vertes. Parfois mauves. Mais ce qu’a capté Thomas Pesquet à quatre cents kilomètres d’altitude est magique: son aurore polaire adoptait une couleur inhabituelle. « Une aurore polaire bleue! Je me demande ce que mère nature nous réserve pour la suite: une aurore boréale jaune ou rouge vif? Un immense arc-en-ciel? Je ne m’en plaindrais pas », a-t-il tweeté avant son retour sur Terre. L’astronaute et ses trois coéquipiers auront passé six mois à bord de la Station spatiale internationale.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content