» La téléphonie mobile est, pour nous, stratégique « 

Meg Whitman, patronne d’eBay, scrute de nouveaux horizons pour le plus grand supermarché du monde. Entretien

En 1998, quand Meg Whitman prend les rênes d’eBay, petit site d’enchères sur Internet, la plupart de ses collègues de Hasbro s’étonnent de ce choix : la firme ne compte que 30 employés et n’est même pas cotée en Bourse. Originaire de New York et diplômée de Princeton et de Harvard, Margaret Whitman est promise à un avenir brillant dans l’entertainment : on parle à un moment d’elle à la tête de Disney, où elle s’était distinguée, après avoir fait ses premières armes chez Procter & Gamble. C’était il y a un siècle !

Entre-temps, la patronne d’eBay, 49 ans aujourd’hui, a été sacrée deux fois  » femme la plus puissante du monde « , en 2004 et en 2005, par Fortune, devant Hillary Clinton et Oprah Winfrey, la star du petit écran. Cette grande blonde, épouse d’un neurochirurgien chercheur à Stanford, a réussi à transformer un site amateur en supermarché géant, le plus grand du monde. De passage en Europe, cette mère de deux enfants s’explique sur les ambitions d’eBay, dont elle pourrait abandonner – elle s’y était engagée verbalement – la direction avant 2008, soit moins de dix ans après sa prise de fonctions.

En octobre 2005, vous n’avez pas hésité à payer 2,6 milliards d’euros pour acheter Skype, un logiciel qui permet de téléphoner gratuitement d’un ordinateur à un autre. C’est près de 100 fois son chiffre d’affaires et 20 millions par employé. N’est-ce pas trop élevé ?

E Non, car Skype permettra à l’acheteur et au vendeur de se parler de vive voix, et donc de se convaincre, avant qu’ils parviennent à un accord. Cette conversation permettra d’augmenter la valeur des objets vendus sur notre site eBay, qui, rappelons-le, n’est plus uniquement un site d’enchères : aujourd’hui, 1 objet vendu sur 3 l’est à un prix fixe. Plus les internautes possèdent d’informations, plus ils sont en confiance et plus ils achèteront des produits plus chers.

Si nous avons accepté de payer le prix fort pour Skype, c’est aussi parce que cela génère des services annexes pour le grand public, comme l’affichage des numéros ou la création d’une boîte vocale, ce qui constitue un marché en soi. Aujourd’hui, Skype compte quelque 75 millions d’utilisateurs et attire chaque mois 1 million de nouveaux membres.

L’explosion du téléphone mobile influe- t-elle sur les perspectives de Skype comme sur celles d’eBay ?

E Bien sûr. Alors que, jusqu’à présent, Skype permettait seulement de communiquer d’un ordinateur à un autre, le développement considérable de l’accès sans fil au réseau rend possibles les appels de mobile à mobile par Internet. A condition bien sûr de disposer d’appareils adaptés, mais nous devrions annoncer la sortie de ces modèles dans les tout prochains mois. La téléphonie mobile est stratégique pour notre entreprise tout simplement parce que le portable fait partie de la vie des gens. Cela dit, le mobile ouvre également de nouvelles possibilités pour eBay, notamment en permettant de consulter n’importe quand les photos de biens à vendre, mais aussi d’enchérir à tout moment.

Un squelette de mammouth vieux de 50 000 ans, un des tout premiers blue-jeans (datant du xixe siècle) et même à une hanche prête à être transplantée, la palette des objets qui ont été à vendre sur eBay ne cesse de surprendre. Y a-t-il des choses que l’on ne puisse pas vendre sur votre site ?

E Oui et heureusement ! Je vous rappelle que, dans tous les cas, nous nous soumettons à la législation en vigueur dans le pays concerné. Souvent, nous allons même au-delà de la législation, comme lorsque nous bannissons le négoce des animaux vivants ou celui de sous- vêtements déjà portés et non lavés !

Certains de vos clients gagnent leur vie grâce à eBay.

E Ils sont de plus en plus nombreux : 724 000 personnes aux Etats-Unis, plus de 170 000 en Europe, dont 68 000 en Grande-Bretagne, 64 000 en Allemagne. Une étude menée par AC Nielsen montre qu’eBay est une source importante de revenu pour plus de 2 300 personnes en Belgique. A l’heure où l’Europe s’efforce de créer des emplois, eBay est un moyen pour les PME d’accéder à un marché global et d’y réussir.

Vous dites qu’eBay favorise la création d’entreprises. Mais il s’agit pour l’essentiel d’entreprises déjà existantes à qui vous rendez la vie plus facileà

E Nous leurs offrons la capacité d’aller plus vite et plus loin. Quelque 7 PME sur 10 présentes chez nous estiment que les ventes sur eBay leur ont permis d’étendre leurs activités au-delà de leurs frontières. Est-il possible d’imaginer un jour une fusion géante entre Yahoo!, Google et eBay, les trois grands d’Internet ?

E [Elle sourit.] Il est certain que sur Internet les modèles économiques changent sans cesse et que nous nous invitons sur de nouveaux marchés. Ce fut le cas pour nous avec les petites annonces, lorsque nous avons pris une participation de 25 % dans Craigslist. Mais il faut garder les pieds sur terre, le métier de Google est la recherche, celui de Yahoo! le contenu et le nôtre l’e-commerce.

Vous venez de la côte est des Etats-Unis. Etant passée par Princeton et Harvard, vous auriez pu envisager une carrière plus classique, chez Procter & Gamble par exemple, où vous siégez au conseil d’administration.

E Dans un premier temps, j’avais refusé la proposition qui m’avait été faite par un chasseur de têtes – eBay ne comptait alors que 30 personnes, et n’avait pas de projet d’aller en Bourse – il a fallu que Pierre Omydiar, le fondateur, me rappelle trois semaines plus tard pour que je le rencontre à nouveau. Et là, il m’a expliqué que son outil permettait à la fois d’accéder au marché mondial et de partager ses passions. Un marché et un intérêt émotionnelà Je me suis dit banco !

Vous y êtes depuis huit ans, presque un record pour une entreprise Internet.

E Oui, mais même si je m’en vais, je ne me vois pas quitter le monde d’Internet. Le Web nous a déjà offert dix années excitantes, je suis sûre que les dix prochaines le seront encore plus. l

G.Gr.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content