La technologie : une alliée dans la place

L’époque où la domotique était un sujet à la mode est révolue. Reste ce qui constitue le cour de cette technologie : le confort, la sécurité et la consommation efficace d’énergie.

Vous avez envie de regarder un film, bien au chaud, à la maison ? Aucun souci : l’écran glisse le long du mur pour venir se placer à la hauteur du regard, les tentures se ferment et les lumières se tamisent. Les haut-parleurs entrent en action et, pour que l’ambiance soit encore plus agréable, la température de la pièce monte d’un degré ou deux.

Stressé ? Que diriez-vous de vous faire couler un bon bain chaud en envoyant un SMS à votre installation sanitaire ? Ou d’enclencher votre machine à café tout en conduisant votre voiture ? A moins d’adresser un petit signal complice au four à micro-ondes intelligent, connecté à Internet et équipé de capteurs d’humidité intégrés ?

Réduire la consommation énergétique

Avec la domotique, ce système de pilotage d’appareils électriques au moyen de l’électronique et de l’informatique, tout devient possible : les limites de cette technologie dépendent de la créativité de l’homme. La seule question qui se pose est de savoir si nous avons besoin de tous les  » gadgets  » qui y sont liés. Car toutes les applications domotiques ne présentent pas le même degré d’utilité, même si leur but est d’accroître le confort, la sécurité et la consommation efficace de l’énergie dans la maison.

Le gaz et l’électricité coûtant de plus en plus cher, chacun a intérêt à en consommer avec parcimonie. Depuis quelque temps, une prime URE (utilisation rationnelle de l’énergie) est accordée lors du placement d’une installation domotique, à condition que ce placement soit réalisé par un installateur qualifié et expérimenté qui a obtenu le label de qualité Domotica. Comment épargne-t-on de l’énergie avec la domotique ? En faisant fonctionner des appareils dévoreurs d’électricité, comme le lave-vaisselle, uniquement pendant les heures creuses, donc à un tarif avantageux. Autre exemple : la domotique permet de désactiver certaines prises électriques lorsque l’habitation est vide, de manière à débrancher automatiquement les appareils électriques devenus inutiles. Le système adapte aussi l’éclairage et le chauffage en fonction du moment de la journée et de la présence des occupants.

Concrètement, l’installation domotique règle les thermostats sur la température souhaitée via un minuteur et un détecteur de présence, de sorte que la pièce présente le degré de chaleur ou de fraîcheur idéal à tout moment du jour et de la nuit. Dès que ses habitants quittent la maison, le chauffage est automatiquement mis en veille. Simultanément, toutes les lumières s’éteignent.

A l’aide de détecteurs de présence ou de capteurs photosensibles, la maison peut être éclairée de façon  » intelligente  » : les lampes s’allument dès qu’une personne pénètre dans une pièce et s’éteignent quand plus aucun mouvement n’y est enregistré pendant un certain temps. Des ambiances particulières peuvent aussi être créées en jouant avec l’intensité et les couleurs de la lumière dans la maison. Une simple pression sur un bouton suffit par exemple pour passer de la lumière du jour à la lumière TV, ou à la lumière nécessaire pour lire, ou à la lumière qui s’impose lors d’un petit dîner romantique. Autre exemple : un détecteur d’ensoleillement peut régler la quantité de lumière solaire qui pénètre dans la pièce et faire en sorte qu’il n’y fasse pas trop chaud. Dans tous les cas, vous pouvez commander l’éclairage et le chauffage de votre lieu de vie en restant assis dans votre fauteuil, en actionnant seulement une commande à distance.

Détecter la fumée, les fuites ou les voleurs

En eux-mêmes, les détecteurs de fumée, les détecteurs de mouvements et les caméras de surveillance ne relèvent pas de la domotique, sauf s’ils font partie d’un système intégré. Dès lors, le détecteur de fumée ne se limite pas à activer un gicleur, cette installation d’extinction automatique fixe, mais envoie aussi un SMS d’alerte en cas d’incendie. Le même principe vaut pour la caméra de surveillance, qui non seulement remarque la présence du cambrioleur mais active également un signal d’alar- me, allume automatiquement toutes les lumières de la maison et déclenche l’installation hi-fi. De quoi effaroucher les larbins les plus audacieux ! La domotique peut encore s’avérer particulièrement utile lorsqu’une fuite de gaz ou d’eau, une rupture de courant ou une panne de congélateur se produisent. Dans toutes ces situations, un signal d’alarme est émis. Enfin, vous pouvez, même de loin, tenir votre maison à l’£il : en reliant votre système domotique à Internet, rien ne vous empêche de la surveiller ou de lui donner des directives… à distance.

Bart Vandormael

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content